Vidéo. Italie: Un Italien d'origine sénégalaise enlève 50 enfants et menace de les tuer - Le360afrique.com

Vidéo. Italie: Un Italien d'origine sénégalaise enlève 50 enfants et menace de les tuer

Mise à jour le 21/03/2019 à 16h43 Publié le 21/03/2019 à 16h41 Par Mehdi Heurteloup - stagiaire

Italie: Un italien d'origine sénégalaise enlève 50 enfants et menace de les tuer
© Copyright : DR

#Société

#Sénégal Les carabiniers italiens ont évité le pire ce mercredi 20 mars lors d'une prise d'otages qui aurait pu tourner au drame. L'individu auteur de la prise d'otages était pourtant apprécié de tous.

Ce mercredi 20 mars, près de Milan, un chauffeur de bus a subitement pris en otage les 51 élèves qu'il transportait et menacé d’incendier le véhicule. Suite à l’intervention des Carabiniers, il a été arrêté et le carnage est évité de peu.

Les élèves d’un collège de Crema étaient en route pour un événement sportif quand leur chauffeur sénégalais, naturalisé italien, a subitement changé de direction, avant de menacer ses passagers. «Personne ne sortira d’ici vivant», aurait-il lancé avant de s’emparer des téléphones et de brandir un bidon d’essence et un briquet. Il a même forcé les accompagnateurs à ligoter les adolescents à l'aide d'un fil électrique.



Profitant du désordre et l’angoisse qui règnent dans le bus, un jeune otage de 13 ans a réussi à récupérer un téléphone par terre et prévenir la police.

Quelques minutes plus tard, après avoir forcé un premier barrage de deux voitures, le bus est immobilisé par trois véhicules de la police contre un parapet.


>>>LIRE AUSSI: Burkina Faso: les djinns prennent en otage le siège du Fespaco

Le chauffeur a alors mis le feu au bus pendant que des carabiniers brisent les vitres à l’arrière du bus pour ouvrir une issue de secours aux petits otages paniqués.

Une douzaine d’enfants et deux adultes ont été conduits à l’hôpital après avoir été légèrement intoxiqués par la fumée.

L’individu, Ousseynou Sy, d’origine sénégalaise et naturalisé italien en 2004, a expliqué son geste à travers une vidéo publiée sur Youtube, comme une façon de dénoncer le sort des migrants morts en Méditerranée.

Le chef de la cellule antiterroriste de Milan, Alberto Nobili, a cependant écarté tout lien avec les milieux radicaux et privilégié une action de type  «loup solitaire».

A LIRE AUSSI :

0.23440599441528 Sec