L’essor de l’industrie automobile marocaine vu par les Espagnols | www.le360.ma

ع
Renault tanger

Au coeur de l'usine Renault à Tanger Med.

© Copyright : DR

L’essor de l’industrie automobile marocaine vu par les Espagnols

Par Le360 (avec MAP) le 19/01/2019 à 14h40 (mise à jour le 01/02/2019 à 16h20)

"Auto Revista", magazine espagnol de référence en matière d’information et d’actualité du secteur automobile, a consacré un dossier spécial à l’essor et aux perspectives très prometteuses de l’industrie automobile marocaine.

aA

Dans ce dossier de 17 pages intitulé "Le Maroc, un formidable saut qualitatif attendu en 2019" et publié dans son dernier numéro qui vient de paraître, le magazine espagnol souligne la consolidation, année après année, du positionnement de l’industrie automobile du Maroc dans la chaîne de valeur mondiale.

 

La publication relève que l’industrie automobile est l’un des principaux secteurs industriels du Maroc avec des exportations d’une valeur de 6 milliards d’euros en 2017, soit 6,58% du PIB marocain, ce qui en est fait "le premier secteur exportateur" du Royaume.

 

Le média espagnol met en exergue la croissance soutenue de ce secteur au Maroc et les nouvelles opportunités qu’il offre pour les opérateurs espagnols, précisant que le tissu de l’industrie automobile implanté dans le Royaume "est en train à la fois de renforcer ses bases et de se redimensionner", grâce aux unités industrielles actives dans ce domaine sur le point de s’installer au Maroc et celles qui le feront dans un avenir proche.

Vidéo. Marché automobile: voici le nouveau record des ventes en 2018 au Maroc

 

"Après le rôle important joué par le groupe Renault, la prochaine décennie augure un énorme saut qualitatif" de l’industrie automobile au Maroc, note "Auto Revista", soulignant à ce sujet que la nouvelle usine PSA à Kénitra commencera en 2019 sa production commerciale.

 

La production initiale de cette nouvelle usine, selon différentes estimations, sera de 70.000 véhicules durant la première année, avec pour objectif d’atteindre les 200.000 voitures à l’horizon 2023, poursuit le magazine.

 

Pour "Auto Revista", le démarrage de l’activité de la nouvelle usine de PSA à Kénitra et l’annonce de l’implantation de nouvelles unités de production des composants automobiles lors des prochaines années assurent une nouvelle impulsion au secteur automobile du Maroc.

 

Alors que PSA se prépare au démarrage, Renault prévoit d’augmenter sa production dans ses usines à Tanger et Casablanca, note la publication espagnole, ajoutant que l’objectif du groupe est de poursuivre sa tendance de croissance au Maroc durant les prochaines années, surtout après la délocalisation de modèles fabriqués en Roumanie vers le Maroc.

 

Le magazine évoque, en outre, le projet de "BYD Auto Industry", l’un des leaders mondiaux du transport électrique, qui compte créer au Maroc un écosystème de transport électrique, qui a fait l’objet d’un protocole d’accord entre le groupe chinois et le Royaume, signé en décembre 2017 lors d’une cérémonie présidée par SM le Roi Mohammed VI.

 

Avec l’arrivée de ce constructeur asiatique, le Maroc aspire à construire 1 million de véhicules en 2020, poursuit le journal.

 

La publication rappelle aussi le lancement, lors d’une cérémonie présidée par le Souverain en décembre 2017, de 26 investissements industriels dans le secteur de l’automobile, d’un montant global de 13,78 milliards de dirhams.

 

Dans le même contexte, des entreprises espagnoles actives dans ce secteur, consultées par le magazine, ont affirmé que leurs unités installées au Maroc sont supérieures en termes de compétitivité par rapport à celles qu’elles possèdent dans d’autres pays.

Renault tourne officiellement la page Ghosn

 

La publication cite, à titre d’exemple, l’équipementier automobile espagnol Gestamp, spécialisé dans le design, le développement et la fabrication de composants automobiles de haute ingénierie, dont des sources ont relevé que "le Maroc est un pays prometteur dans le secteur automobile".

 

"Gestamp est satisfait de pouvoir faire bénéficier ses clients dans la région des services qu’il offre dans d’autres régions du monde", souligne-t-on de même source.

 

Même son de cloche chez Gefco Espagne, leader de la logistique automobile, dont la directrice en charge du transport, Lourdes Soto, a souligné que les constructeurs automobiles du monde ont jeté leur dévolu sur le Maroc, à la faveur notamment de sa main d’œuvre au coût compétitif.

 

Arsenio Hidalgo, directeur d’Epp Natur, entreprise espagnole implantée depuis 10 ans au Maroc et spécialisée dans la fabrication d'articles divers pour l'industrie automobile, a relevé que l’industrie automobile marocaine offre plus d’opportunités de croissance pour les équipementiers installés dans le Royaume.