Y a quoi à la télé marocaine, ce soir? | www.le360.ma

ع
Fouad Laroui
© Copyright : DR

Y a quoi à la télé marocaine, ce soir?

Par Fouad Laroui le 19/09/2018 à 13h06 (mise à jour le 19/09/2018 à 13h43)

Grâce à la RTM, j'ai vu 88 fois Forrest Gump... Et c'était à chaque fois une nouvelle version.

aA

Voici une énigme que je n'ai jamais pu résoudre. Elle remonte à loin. Quand notre vénérable chaîne nationale s'appelait encore RTM, elle m'avait permis de voir 88 fois le film Forrest Gump. Étonnant, non? Je n'aime pas particulièrement l'acteur principal, Tom Hanks, et le scénario me semble tiré par les cheveux. Alors pourquoi ai-je subi 88 fois Forrest Gump?

 

C'est très simple. Dans le bouquet proposé sur le câble à Amsterdam, il y a la RTM, devenue Al Aoula. Je suis d'avis qu'il faut garder le contact avec le pays de ses aïeux. De temps en temps, je regarde donc la télé marocaine. Documentaires sur l'Atlas, culture de l'argan, danses berbères, c'est très beau, c'est très intéressant. Il y a aussi des émissions politiques plus ou moins bien faites, il y a l'excellent Macharif, etc. Et je ne rate aucune séance du parlement, au grand étonnement de mes amis.

 

Cependant, le câble requiert une certaine discipline. Les télés doivent annoncer trois semaines à l'avance leurs programmes. Aucun problème pour les Hollandais, France 2, les Chinois, Albanie Plus, Mexico Ola et TV Tombouctou. Mais pas notre chère télé marocaine. Soit elle ne veut pas (ou ne peut pas) planifier à plus d'un jour d'avance, soit elle refuse de communiquer sa planification. Secret-défense? D'où la solution géniale de la RTM. Elle annonçait, imperturbable, Forrest Gump dans toutes les tranches horaires réservées aux films. Si vous vouliez avoir le programme de mardi prochain, il s'affichait ainsi: "Lecture du Coran, journal en français, Forrest Gump, émission politique, journal en arabe, documentaire, lecture du Coran, fin." Le programme du vendredi? Exactement la même chose. Kif-kif dans six mois. Ça a l'air incroyable mais je vous garantis la véracité de ce que j'avance.

 

Chaque fois, c'était le même rituel. À l'heure dite, je me mettais devant le poste et j'avais la surprise de voir Alain Delon, Eddie Murphy ou Adel Imam dans Forrest Gump. J'ai même vu Astérix dans ce satané film. Parfois les acteurs parlaient japonais. Étonnant, non?

 

Mais trêve de plaisanterie. On ne peut qu'admirer le p'tit gars de la RTM qui, confronté au problème de la programmation impossible, avait trouvé la bonne solution. Mais entre tous les millions de (titres de) films, pourquoi avait-t-il choisi celui-là? Pourquoi pas un film marocain? J'aurais regardé avec plaisir 88 fois l'admirable Badis, même avec Laurel et Hardy dedans.

 

Les choses ont changé au cours des dernières années. Exit Forrest Trump! Mais au moment où j'écris cette chronique, ce mercredi 19 septembre donc, ma télé est allumée, le son en sourdine. Le programme de Al Aoula annonce 6.30-7.00 "Fi dilal al-islam"- et pourtant je regarde l'excellent documentaire "Amoudou" avec de très belles images de la côte nord de notre beau pays. Je termine mon article avec d'admirables vues de Grenade - et le programme annonce: "théâtre marocain".

 

Remarquez que je ne me plains pas. Je marque mon étonnement, c'est tout. Et j'aimerais comprendre.