Pour un ministère des Ordures | www.le360.ma

ع
TBJ tahar benjelloun
© Copyright : DR

Pour un ministère des Ordures

Par Tahar Ben Jelloun (@Tahar_B_Jelloun) le 23/10/2017 à 11h54

Tahar Ben Jelloun réagit à son tour aux propos du ministre Mustapha Ramid, qui a traité les homosexuels d’"ordures". Il propose de créer un nouveau ministère pour porter à son point culminant le projet du Monsieur Propre du gouvernement marocain.

aA

Le Premier ministre marocain devrait remanier son gouvernement et en profiter pour créer un nouveau ministère, ou mieux, un secrétariat d’État désigné pour s’occuper des déchets et des ordures. Il n’y a pas mieux, à notre avis, que M. Ramid, l’actuel ministre d'État chargé des droits de l’Homme, pour occuper ce poste. Secrétaire d’État aux déchets et aux ordures. Il aura pour tâche de nettoyer le pays des immondices qui s’accumulent un peu partout dans les villes, sur les trottoirs, dans les hammams, sur les marchés, dans les cafés ou autres lieux où le vice s’étale et s’épanouit. Lourde tâche. Monsieur Propre aurait du pain sur la planche.

 

Ce serait un ministère doté d’un bon budget car les ordures, celles dont parle M. Ramid, sont nombreuses. Elles occupent de plus en plus l’espace et n’ont plus peur de se cacher pour vivre, aimer, se marier et même espérer un jour adopter des enfants.

 

Il faut se méfier des ordures, surtout quand elles savent défendre leur dignité et leur honneur. Mais me diriez-vous, les ordures n’ont pas d’honneur, leur dignité aura été annulée dès leur naissance car elles ne font pas comme les autres. Elles aussi réclament de l’amour, du respect et de l’amitié. Certes, un article du Code pénal est suspendu au-dessus de leur tête. Il leur arrive d’être arrêtées et jetées en prison. Dans certains pays, elles sont jetées du haut des immeubles avant d'être écrasées par un bulldozer. Mais le Maroc est un État de droit, ce n’est pas un État barbare.

Un petit bout de liberté dans une société anachronique

 

Alors pourquoi maintient-on cet article en vigueur? En fait, on attend la création de ce nouveau ministère pour permettre à M. Ramid de présenter au Parlement un projet d’annulation de cet article. On sait combien il est préoccupé par l’esprit de justice et d’égalité entre les citoyens et les citoyennes. Tout le monde sait qu’il condamne la polygamie et qu’il serait intervenu pour interdire à M. Fizazi de donner son prêche vendredi à la mosquée Tarik Ibn Zyad de Tanger. Il aurait même eu l’idée de publier une pétition de solidarité avec Hanane, la femme qui a déposé plainte contre le cheikh, lequel cherche à la faire passer pour une prostituée. M. Ramid est, jusqu’à nouvel ordre, ministre d'État chargé des droits de l’Homme et de la Femme, ne l’oublions pas.

 

On pourrait étendre la notion d’"ordures" aux autres personnes différentes, les trisomiques par exemple, les handicapés mentaux ou physiques, les borgnes, les aveugles, les manchots, les bossus, les boiteux, les culs-de-jatte, les nains, les clowns, les acrobates, les charmeurs de serpent, les chikhates, les artistes audacieux, etc. La perfection n’est pas de ce monde. Il faut bien admettre que nous sommes tous différents et tous semblables. Rappelons enfin que la nature crée des différences et que la société en fait des inégalités, en plus de les attaquer et de les traiter d’ordures avant de les envoyer en enfer, évidemment.

Vos réactions