Exposition : "Kariati Hayati", le nouveau projet de Hassan Darsi | www.le360.ma

ع
kariati
© Copyright : DR

Exposition : "Kariati Hayati", le nouveau projet de Hassan Darsi

Par Khalil Ibrahimi le 11/09/2018 à 15h34

"Kariati Hayati" est un nouveau projet de maquette réelle de l'artiste Hassan Darsi. L'oeuvre sera exposée à partir de demain, mercredi 12 septembre, à la galerie 121 de l'Institut français de Casablanca.

aA

Hassan Darsi expose ses œuvres récentes à partir de demain, mardi 12 septembre, jusqu'au 18 novembre, à la galerie 121 de l’Institut français de Casablanca. Ce nouveau projet de l’artiste s’inscrit dans la lignée des maquettes qu'il réalise: « le projet de la maquette » sur le parc de l’Hermitage à Casablanca et “Le Square d’en bas”, sur le bâtiment Legal frères et Cie - aujourd’hui détruit.

 

Cette fois-ci, il s’agit d’une nouvelle maquette, à prendre au sens figuré cette fois, mais bien réelle et à l’échelle 1/1. Ce projet reflète une réalité, celle d’un douar de la région de Benslimane menacé par l’exploitation des carrières, et la résistance, la farouche volonté de la part de ses habitants de braver l'inéluctable. Cette maquette se veut, comme les précédentes, dénonciatrice d’une situation. 

 

Ce projet artistique se déroule en parallèle d'un véritable projet de vie et de développement durable pour les habitants de ce douar de Benslimane. Un work in progress initié voici près d'un an et dont cette exposition à l'Institut français de Casablanca propose un moment arrêté. Installation vidéo, “Portraits de familles recomposées”, interventions in situ, performances culinaires… autant de jalons qui posent les fondations d’un projet collectif, où l’art et la vie s’entremêlent.

 

Hassan Darsi développe depuis 25 ans un travail artistique fortement imprégné par son vécu, son quotidien et son environnement, à partir de processus de travail, de médiums multiples et souvent sous forme de projets participatifs.

Benslimane: le nouveau projet innovant de Hassan Darsi 

 

Le projet conduit à Benslimane par Hassan Darsi, bénéficie d'une bourse de recherche accordée par L'Open Society Foundation, et l'accompagnement de l'association La Source du Lion.