Festival Ibn Battouta: Une deuxième édition africaine | www.le360.ma

ع
ibn battouta
© Copyright : DR

Festival Ibn Battouta: Une deuxième édition africaine

Par Qods Chabaa le 12/10/2017 à 15h29

Du 9 au 18 novembre, la ville de Tanger accueillera la deuxième édition du festival international Ibn Battouta. Expositions, conférences, débats animeront différents espaces de la ville.

aA

La deuxième édition du festival international Ibn battouta aura lieu du 9 au 18 novembre 2017 au centre culturel Ahmed Boukmakh de Tanger sur le thème «Les voyageurs, ambassadeurs de la paix». L’événement, organisé par l’association marocaine d’Ibn Battouta, prévoit cette année des conférences-débats, des expositions et un hommage à l’écrivain Juan Goytisolo.

 

«Cette manifestation vise à mettre en avant le rôle du voyage et du tourisme dans le rapprochement des peuples, la consolidation de la coexistence entre les individus et la promotion des valeurs de pluralité, de dialogue et d’acceptation de l’autre», souligne un communiqué des organisateurs.

Vidéos. Festival Ibn Battouta: une 2e édition haute en couleurs

 

Le parcours du grand Ibn Battouta sera un prétexte pour voyager à travers le monde, explorer tout en échangeant et trouver l'inspiration pour les périples à venir.

 

Mohamed Dekkak, président d'honneur de l'association, précise que le thème de cette année entend montrer que la culture du voyage peut être vectrice de paix. Cette édition accordera également une place de choix aux pays africains. Terre d'opportunités, l'Afrique est aussi une terre de tolérance. Aziz Benami, président de l'association marocaine d'Ibn Battouta, explique à son tour que cet événement constitue une opportunité de mettre en lumière certains des voyages d'Ibn Battouta.

 

De nombreux artistes ont confirmé leur participation à la deuxième édition du festival international Ibn Battouta: Ulrich Zouanda, Safiath, Cisby, Malika, King Barra, Sarro, Agalawal, Soraya Ksontini, Jamal Benmerah, Farid Maachou, Yosra Zekri, Faten Najjari,  Khiri Taish, Ahmed Kaouaib, Badro, Firas Sboui, Hamid El Hadri et bien d'autres.

Vos réactions