FIFM 2018: Hommages à Robin Wright et Agnès Varda | www.le360.ma

ع
Agnès Varda

Réalisatrice, artiste touche-à-tout, Agnès Varda recevra l'Etoile d'or du FIFM 2018.

© Copyright : DR

FIFM 2018: Hommages à Robin Wright et Agnès Varda

Par Khalil Ibrahimi le 15/10/2018 à 14h01

Le Festival international du film de Marrakech lève le voile sur une nouvelle séquence forte de sa 17e édition. Après Robert De Niro, le festival rendra hommage à deux femmes aux destins exceptionnels: l’actrice américaine Robin Wright (House of Cards) et la réalisatrice française Agnès Varda.

aA

L’actrice américaine Robin Wright (House of Cards) et la réalisatrice française Agnès Varda recevront toutes les deux l’Etoile d’or du festival de Marrakech. Forte d’une riche carrière au cinéma, Robin Wright a alterné les grandes productions et les rôles marquants dans des films indépendants (Forrest Gump, Crossing guard, She’s so lovely, Incassable, etc.).

 

En 2013, sa carrière prend un nouvel envol grâce à la série culte «House of Cards», où elle incarne le rôle de Claire Underwood, l’un des personnages féminins les plus marquants et les plus fascinants dans l’univers des séries contemporaines.

 

«Je suis honorée de recevoir l’Etoile d’or du Festival du film de Marrakech cette année. Je suis ravie de visiter le Maroc et reconnaissante d’avoir l’occasion de découvrir la culture marocaine et de profiter d’un si bel endroit», affirme Robin Wright dans une déclaration officielle.

FIFM 2018: Hommage à Robert De Niro, le monstre sacré du cinéma

 

Figure emblématique, réalisatrice majeure de la Nouvelle Vague, géniale touche-à-tout, l'artiste française d'origine belge gnès Varda jouit d’une grande reconnaissance internationale (Lion d’or au Festival de Venise, Palme d’or d’honneur au Festival de Cannes, Oscar d’honneur, etc.). Elle est tour à tour photographe, scénariste, actrice, réalisatrice, plasticienne ... Rien ne semble arrêter son insatiable curiosité.

 

Son dernier film, «Visages, Villages» co–réalisé avec le jeune artiste JR et nommé aux Oscars 2018, est une nouvelle preuve de la liberté et de la créativité de cette artiste hors-normes. «J’ai aimé Marrakech avant que le festival n’existe, mais l’ajout du cinéma me rend encore plus heureuse de revenir et de rencontrer la communauté des cinéastes et cinéphiles marocains et internationaux», déclare Agnès Varda.