Le cinéaste Hakim Belabbes veut améliorer la formation à l'ISMAC | www.le360.ma

ع
ismac Rabat
© Copyright : DR

Le cinéaste Hakim Belabbes veut améliorer la formation à l'ISMAC

Par Mohamed Chakir Alaoui le 10/08/2015 à 09h30

Le cinéaste Hakim Belabbes vient d'être élu à la tête de la Fondation de l'Institut supérieur des métiers de l'audiovisuel et du cinéma (ISMAC) et souhaiterait valoriser la formation au sein de cet établissement public, l'unique au Maroc créé en 2013.

aA

Dans une déclaration à Le360, l'auteur du long métrage “Ashlaa” a annoncé ce dimanche vouloir lancer prochainement un projet pédagogique à même d'assurer une "mise à niveau" de la formation à l'ISMAC.

"J'ai constaté que la formation à l'ISMAC se limite à dispenser un enseignement restreint lié spécifiquement à former un gabarit, un modèle conforme à la discipline. Actuellement, ajoute-t-il, on forme par exemple un spécialiste du son, sans aucune culture générale. Je pense à une réévaluation du système pédagogique en y intégrant un programme global destiné à donner à l'étudiant une connaissance élargie sur le monde qui l'entoure".

 

"Je veux former des professionnels pour qu'ils laissent leurs empreintes dans le métier de l'audiovisuel et du cinéma. Sinon on va continuer à faire perdurer le bricolage", a conclu l'auteur du film “Ashlaa” (Fragments) qui a obtenu le Grand prix de Tanger en 2012. Hakim Belabbès, natif de Boujaad a réalisé jusqu'ici huit longs métrages.

 

Implanté à Rabat, l'Institut supérieur des métiers de l'audiovisuel et du cinéma (ISMAC) est un établissement public d'enseignement supérieur, spécialisé dans les métiers de l'audiovisuel et du cinéma. L'école propose deux cycles de formation et offre dès la deuxième année le choix entre trois filières: réalisation, production et écriture.