Polémique autour de la participation d'une chanteuse israélienne au Tanjazz 2017 | www.le360.ma

ع
noam
© Copyright : DR

Polémique autour de la participation d'une chanteuse israélienne au Tanjazz 2017

Par Said Kadry le 12/09/2017 à 14h47

Le concert de la chanteuse israélienne Noam Vazana au festival Tanjazz crée la polémique. Pour certains, c'est un signe de normalisation des relations avec l'Etat hébreu.

aA

Le concert de la chanteuse israélienne Noam Vazana au festival Tanjazz crée la polémique. Dans un communiqué, la section de Tanger de l’Association marocaine de solidarité avec la Palestine prévoit un sit-in ce jeudi 14 septembre devant le Palais Moulay Hafid de Tanger, le QG du festival.

 

Les membres de l’association s’interrogent sur la raison qui se cache derrière la programmation de cette artiste qui fut membre de l’armée israélienne.

 

Selon la télévision Al Arabiya, plusieurs Marocains craignent que sa présence au festival Tanjazz ne soit considérée comme "une normalisation" des liens entre le Maroc et Israël.

 

Sur les réseaux sociaux, la communauté du Web appelle à l’annulation du concert, prévu le vendredi 15 septembre au soir, en duo avec la chanteuse maroco-hollandaise Teema.

 

Sion Assidon, militant au sein de BDS (Boycott, désinvestissement, sanction) Maroc, a à son tour fustigé sur sa page Facebook l'organisation du festival, pour avoir invité "une soldate de l'armée de l'air israélienne qui déclarait dans une interview récente qu'il est important d'aller se produire à travers le monde pour donner une image positive d'Israël."

 

 

La venue de Noam Vazana à Tanger et toute la polémique qui l’accompagne ont mis les autorités tangéroises en alerte. A la veille de l’inauguration du concert, le dispositif de sécurité dans la ville a été renforcé. Plusieurs voix appellent à l’annulation du concert programmé dans l’édition 2017 du festival Tanjazz dont le budget avoisine les 5,8 millions de dirhams.

 

 

 

 

Vos réactions