Vidéo. Quand le nouveau clip de Saâd Lamjarred fait jaser les Algériens | www.le360.ma

ع
Lamjarred
© Copyright : DR

Vidéo. Quand le nouveau clip de Saâd Lamjarred fait jaser les Algériens

Par Abdelkader El-Aine le 12/08/2017 à 13h48 (mise à jour le 14/08/2017 à 13h56)

Q'une chaîne de télévision consacre toute une émission pour débattre du succès d'un clip-vidéo pour démonter son auteur, il n'y a qu'un pas que la chaîne algérienne Echorouk TV a osé franchir allègrement et bêtement.

aA

C'est à croire que l'Algérie baigne dans un grand bonheur, que le bras de fer entre le clan du président de la République, Abdelaziz Bouteflika, et le Premier ministre, Abdelmajid Tebboune, est une tempête dans un verre d'eau, que la menace pesant sur la paix sociale à cause de la chute des recettes du pétrole et du gaz n'inquiète pas les apparatchiks ossifiés tapis au luxueux Club des Pins, à Alger. C'est en tout cas l'impression que nous donne la chaine TV algérienne Echorouk.

 

Un célèbre animateur de l'émission "Ici l'Algérie" sur ladite chaîne a réuni autour de lui une pléiade d'invités. L'objet du débat est non pas la crise que traverse leur pays à cause des dissensions au sommet de l'Etat, mais Saâd Lamjarred et son dernier clip "Let Go".

 

Vidéo. Let go: carton plein pour Saâd Lamjarred 

 

Le succès qu'a récolté ce clip, plus de dix millions de vues sur YouTube en 48 heures, une première dans le monde arabe, selon l'animateur algérien, n'a pas été du goût de ce dernier et de ses invités. Ainsi trouvent-ils la chanson "de faible qualité". Les cinq invités autour de l'animateur ont abondé dans le même sens. Et aucun n'a fait montre de sagesse.

 

"Saâd Lamjarred a son propre public et quoi qu'il fasse, il aura toujours plus de dix millions de vues", a commenté avec aigreur un intervenant.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

"Des goûts et des couleurs, on ne discute pas", dit un vieil adage. On aurait pu le reprendre à l'égard des détracteurs de Lamjarred s'ils s'étaient donné la peine d'analyser sur le plan artistique son clip en éclairant les téléspectateurs sur le fondement de leur jugement. Mais tel n'est pas le cas. Car, à leurs yeux, Saâd a un tort et un seul: il est MAROCAIN.

 

Drôle de façon de voir les choses. Surtout quand on sait l'accueil réservé par les Marocains aux artistes algériens dont certains ont élu domicile dans le royaume et d'autres, comme Cheb Khaled et Faudel, ont même la nationalité marocaine dont ils disent être fiers.

 

Saâd Lamjarred accusé de ""provoquer"" le régime algérien

 

Cependant, nos voisins algériens n'en sont pas à leur première incartade. Déjà, le vidéo-clip "Ghaltana" tourné au Sahara marocain avait suscité leur colère. On lui reprochait d'avoir été tourné dans une région qui est, toutefois, partie intégrante de son pays.


Mais comme le ridicule ne tue pas, l'animateur d'Echorouk TV gagnerait à méditer sur cet autre dicton : "La caravane passe..."

 

Vos réactions