Voici ce que vous propose Hassan Najmi, ce lundi soir à Rabat | www.le360.ma

ع
Najmi

Hassan Najmi.

© Copyright : DR

Voici ce que vous propose Hassan Najmi, ce lundi soir à Rabat

Par M'Hamed Hamrouch le 13/05/2018 à 10h51 (mise à jour le 13/05/2018 à 11h08)

Dans le cadre de ses activités au titre de l'exercice 2018, la Maison de la Poésie au Maroc organise, ce lundi 14 mai, à la galerie de la CDG, à Rabat, un récital poétique et musical pour Hassan Najmi. Un rendez-vous à ne rater sous aucun prétexte avec l'un des poètes marocains les plus traduits.

aA

«Un Mal comme l’amour» (Prix du livre du Maroc, 2011), «Les Baigneuses» (prix Roca Flea, 2009), «En aparté» (co-traduit aux éditions Les Voix du Livre, Paris, par M’Hamed Hamrouch et Mounir Serhane)... Un florilège d'extraits de ces recueils sertis avec la patine de l'orfèvre sera proposé aux férus des Muses, lors de cette soirée poétique prévue par "Beyt Achiir" ce lundi 14 mai, à partir de 18 heures, à la galerie de la CDG, à Rabat.

 

L'oeuvre poétique de Hassan Najmi sera présentée par le poète Mounir Serhani, l'un des critiques littéraires les plus prometteurs, et le récital sera accompagné en musique par le duo "Lafnane".

 

Littérature: Hassan Nejmi distingué «Premio litterario internazionale»

 

L'occasion d'apprécier la magie de la parole poétique portée qui plus est par la voix de leur auteur, Hassan Najmi, l'un des auteurs marocains les plus primés, ici comme ailleurs.

 

A titre illustratif, l’ancien président de l’Union des écrivains du Maroc avait reçu, vendredi 24 juillet, «Il Premio litterario internazionale» (Le Prix littéraire international) décerné par la ville italienne Martinsicoro, située sur les beaux rivages de l’Adriatique.

 

C’est le troisième prix attribué à Hassan Nejmi en Italie, après le Rocca Flea (2009) et Assisi (2015).


Deux recueils du même auteur avaient été traduits et édités en Italie, en l’occurrence «A portée de main» (A portati di mano) et «Le sourire de l’alchimiste» (Il sirriso da l’alchimista).

 

Le recueil «Un Mal comme l’amour» a par ailleurs été traduit en français par Rachid Khaless et Asmaa Khella.

 

Ce recueil, préfacé par le Gouncourt marocain Tahar Benjelloun, était paru simultanément aux éditions Le Lieu (Paris) et La Croisée des chemins (Casablanca).