Artisanat: un chiffre d’affaires de plus de 26 milliards de dirhams | www.le360.ma

ع
artisanat

En milieu urbain, l’industrie et l’artisanat ont généré 19.000 nouveaux postes

© Copyright : DR

Artisanat: un chiffre d’affaires de plus de 26 milliards de dirhams

Par Fayçal Ismaili le 13/11/2017 à 22h58

Kiosque360. Le département de l’Artisanat a rendu publique une enquête réalisée auprès de 7.000 consommateurs de produits artisanaux. Les ménages marocains sont les plus grands consommateurs, surtout dans les provinces du Sud.

aA

Les produits artisanaux ont la cote auprès des consommateurs marocains et étrangers. Une récente étude du secrétariat d’Etat chargé de l’Artisanat avance un taux de satisfaction de 85% des ménages marocains et de 94% chez les MRE et touristes étrangers, annonce Aujourd’hui le Maroc dans son édition du 14 novembre.

 

La même étude souligne que les dépenses dans l’acquisition de produits d’artisanat se chiffrent à 26,72 milliards de dirhams. Une grande partie de ce montant est du fait des ménages qui ont déboursé 17,1 milliards de dirhams. De leur côté, les MRE et les touristes étrangers ont dépensé respectivement 3,75 et 5,87 milliards de dirhams. Par répartition géographique, le département de l’Artisanat relève une forte consommation au niveau des provinces du Sud. A Dakhla Ouend-Eddahab, par exemple, la moyenne des dépenses est de 13.765 dirhams, alors que la moyenne nationale est de l’ordre de 2.361 dirhams.

 

A noter que cette étude a ciblé plus de 7.000 consommateurs de produits artisanaux, avec l'objectif de déterminer les indicateurs spécifiques à la demande. Il ressort ainsi que l’innovation, l’accessibilité des prix et l’effet de mode sont des facteurs incitatifs relevés par l’ensemble des personnes ayant participé à cette enquête.

 

Le secteur s’apprête ainsi à se doter d’une nouvelle feuille de route. Une stratégie qui aura pour finalité de développer ce secteur productif employant plus de 2,3 millions d’artisans. La nouvelle vision a également pour ambition de valoriser les métiers de l’artisanat en tant que vecteurs de richesse et d’emploi.

Vos réactions