Assurance agricole: la MAMDA lance les expertises par drone, une première | www.le360.ma

العربية

Assurance agricole: la MAMDA lance les expertises par drone, une première

Par Younès Tantaoui le 20/04/2017 à 11h29

drone agricole
© Copyright : DR

Des drones seront désormais utilisés pour l'évaluation des sinistres agricoles. La MAMDA a lancé un projet pilote dans ce sens avec pour objectif d'améliorer les délais d'indemnisation et de contribuer à l'amélioration de la productivité du secteur agricole.

aA

C’est une nouvelle technologie, tout juste dévoilée en Europe, qu’introduit la Mutuelle agricole marocaine d'assurances (MAMDA) dans le secteur de l’assurance agricole au Maroc.

 

Dans le cadre de ses initiatives visant à accompagner le plan Maroc Vert, la MAMDA a en effet annoncé le lancement d’un projet pilote où des drones sont utilisés pour l’évaluation des sinistres sur les parcelles de terrains.

 

Cette technologie, utilisée pour la première fois dans le royaume, permet en effet de repérer les zones agricoles sinistrées par les événements climatiques et de disposer d’une vue d’ensemble des parcelles pour une évaluation des dégâts. Bien entendu, cela permet de gagner du temps et indemniser les agriculteurs dans des délais très réduits.

 

Pour ce projet, la MAMDA a développé un partenariat avec le leader mondial de la réassurance agricole et des sociétés spécialisées dans l’utilisation de drones dans le domaine agricole.

 

D’un point de vue pratique, les drones en question sont dirigeables depuis une console mobile mise à disposition des experts. Les images ainsi capturées seront analysées par une application dédiée qui permettra de déterminer l’état végétatif des cultures ainsi qu’une estimation du rendement des terres.

 

Ainsi, les données recueillies permettront aux agriculteurs d’améliorer les rendements de leurs exploitations et d’optimiser les investissements en termes d’intrants (conseil sur le dosage, fertilisation, identification des zones de traitement). Des conseils et informations pourront également leur être transmis via Smartphone ainsi que, le cas échéant, le montant de l’indemnisation qu’ils pourront recevoir.

Les contenus liés

Vos réactions