Autoroutes du Maroc: Anouar Benazzouz dit tout | www.le360.ma

ع
Photo-autoroute-Casablanca-Rabat
© Copyright : DR

Autoroutes du Maroc: Anouar Benazzouz dit tout

Par Ziad Alami le 10/10/2014 à 07h16 (mise à jour le 10/10/2014 à 07h30)

Kiosque360. D’ici à 2016, le royaume disposera de 1.800 kilomètres d’autoroutes, dont le chef-d’œuvre sera le Pont à haubans surplombant l’estuaire du Bouregreg, dévoile le patron d’ADM, Anouar Benazzouz.

aA

Une sortie médiatique qui vaut son pesant… de révélations. A peine un an après sa nomination par le roi Mohammed VI à la tête de la Société nationale des Autoroutes du Maroc, Anouar Benazzouz dévoile, dans une interview exclusive au quotidien Aujourd’hui le Maroc, que 2016 marquera l’achèvement du méga chantier structurant destiné à doter le Royaume de 1.800 Kilomètres d’autoroutes. Un véritable tapis bitumeux, qui sera serti d’un véritable bijou architectural : le pont à haubans, le plus grand en Afrique, après le Canal de Suez, et qui sera érigé sur le magnifique estuaire du Bouregreg. "L’ouvrage d’art qui fait la fierté de la Société nationale des autoroutes du Maroc, à savoir le Pont à haubans sur l’Oued Bouregreg, est à un niveau d’avancement de plus de 50%", rassure le patron d’Autoroutes du Maroc, en révélant que l’achèvement des travaux et la mise en service de ce Pont haubané, point d’orgue de la voie de contournement de Rabat, aura lieu en 2016.

Idem pour le tronçon Safi-El Jadida, dont "les travaux se déroulent de manière très normale", insiste Anouar Benazzouz, en réponse à de précédentes allégations médiatiques de "triche sur les matériaux de construction". Pour rappel, un organe de la presse arabophone avait sorti, le 8 septembre, un article faisant état de "non-conformité des matières premières utilisées pour la construction dudit tronçon». Une allégation qui avait été infirmée par le ministère de l’Equipement, des Transports et de la Logistique, Abdelaziz Rebbah, accusé alors de faire preuve de "favoritisme" et de "laxisme" à l’égard des entreprises turques spécialisées. "Accusations que nous rejetons catégoriquement puisque le système de contrôle de qualité déployé ne permet en aucun cas que de tels dérapages se produisent", clarifie à son tour le patron d’ADM, en annonçant que "les travaux de construction de ce tronçon ont atteint en septembre 2014 un niveau moyen de 40%". La date d’achèvement des travaux est quant à elle fixée à 2015, autant que ceux en cours sur le tronçon Berrechid-Khouribga, qui «sera ouvert à la circulation sur une longueur de 77 kilomètres, ce qui portera le linéaire global des autoroutes en service à 1. 588 (soit 88% du programme autoroutier concédé à la Société)", explique Benazzouz.

Benazzou dévoile sa feuille d’"autoroutes" !

A la question de savoir s’il y aura un nouveau programme autoroutier, le patron d’ADM a répondu que "la décision est du ressort du ministère de l’Equipement, du Transport et de la logistique". "La Société nationale des autoroutes du Maroc est un concessionnaire d’un réseau autoroutier de 1.800 km dont 1.511 sont en exploitation et le reste sera achevé en 2016", a-t-il élucidé. Il en ressort que, sur le court terme, sa mission consistera à poursuivre dans la voie déjà tracée. Il n’empêche que ce lauréat du prestigieux Imperial College Business School de Londres veut imprimer sa marque. La solution de télépéage dit Jawaz, fonctionnelle depuis juillet dernier, en est une preuve éloquente. "Les tests réels effectués par nos clients sont concluants (plus de 10. 000 passages) et la vente des badges est actuellement ouverte au grand public", fait-il valoir, en révélant que "les clients du télépéage auront dans quelques semaines la possibilité de recharger via Internet leurs badges". Vaste programme …