Bourse: une fin d’année dans le rouge? | www.le360.ma

ع
Bourse
© Copyright : DR

Bourse: une fin d’année dans le rouge?

Par Rachid Al Arbi le 10/12/2018 à 22h15

Kiosque360. Les indices vedettes des marchés africains ne devraient pas bien se comporter en cette fin d’année. L’exercice devrait même s’achever dans le rouge.

aA

Cette fin d’année ne devrait pas être des plus positives pour les Bourses africaines, avance L’Economiste dans son édition du jour. Le journal est convaincu qu’elles termineront l'année 2018 dans le rouge, sauf revirement spectaculaire. En effet, il paraît impossible que la place casablancaise puisse effacer les pertes cumulées depuis de début de l’année (-9%) en un seul mois.

 

C’est encore moins le cas pour les autres indices phares des principaux marchés du continent. «Le Ftse JSE Cap 40(Afrique du Sud) a cédé 12% depuis le début de l'année, alors que l'EGX 30 (Egypte) affiche une contre-performance de 17%. Les baisses sont plus marquées à Lagos et Nairobi».

 

Ces contre-performances suivent la tendance des marchés émergents et développés, qui sont aussi en baisse. Le quotidien explique cette situation par «la chute des transactions», avec une régression des volumes de l’ordre de 22% à 23,5 milliards de dirhams au terme du mois de septembre. Si cette problématique est partagée par la plupart des Bourses africaines, L’Economiste estime qu’elle est plus accentuée à la Bourse de Casablanca qui n’enregistre plus autant d’introductions en Bourse qu’avant et manque de profondeur.

Dans ces conditions, les échanges à la Bourse de Casablanca laissent apparaître une position nette acheteuse des investisseurs locaux, alors que les étrangers sont à la vente.