Business: le bouclier antidumping de Manar | www.le360.ma

ع
Manar réfrigérateurs
© Copyright : Dr

Business: le bouclier antidumping de Manar

Par Fayçal Ismaili le 09/08/2017 à 23h34 (mise à jour le 10/08/2017 à 09h02)

Kiosque 360. Manar, spécialiste marocain des réfrigérateurs opérant sous la marque Siera, bénéficie depuis quelques semaines d'un bouclier provisoire antidumping. Objectif? Lutter contre les importations turques, thaïlandaises et chinoises.

aA

C'est la fin d'une longue affaire. Celle qui opposait Manar, spécialiste marocain des réfrigérateurs opérant sous la marque Siera, aux exportateurs turcs, thaïlandais et chinois. En effet, le gouvernement, à travers le secrétariat d'Etat chargé du commerce extérieur (SECCE), a finalement donné raison à l'industriel marocain en lui accordant, le 14 juillet dernier, un bouclier antidumping provisoire.

 

Cet instrument pourrait permettre à Manar “de se défendre plus efficacement contre des opérateurs étrangers agressifs et déloyaux”, selon le management, contacté par Les Eco pour son édition du 10 août.

 

Il faut dire que Manar est assez sensible quant à cette question puisque, en plus du fait que la survie même de son activité est en jeu, l'industriel investit en moyenne 40 MDH par an depuis 2013 afin d'accompagner efficacement son plan de développement. De plus, Manar nage à contre-courant depuis 2008, année au terme de laquelle une perte sèche de 40% du chiffre d'affaires moyen réalisé par an a été enregistrée.

 

Une situation intenable pour l'industriel qui, après avoir constaté des pratiques de dumping commercial, a déposé une requête auprès du Secrétariat du commerce extérieur. Notons qu'un produit importé est considéré comme faisant l'objet d'un dumping si son prix à l'exportation vers le Maroc est inférieur à sa valeur normale. Ainsi, pour sanctionner cette pratique, il a été procédé à la validation des conclusions de l'enquête antidumping diligentée par les services compétents, qui recommandent l'application d'un droit antidumping provisoire, établi par la différence entre les prix de vente de réfrigérateurs fabriqués localement et les prix à l'importation.

 

Dans le détail, une taxe supplémentaire sera imposée sur les exportations de réfrigérateurs vers le Maroc pour les entreprises concernées, taxe qui va s'élever à 16,94% pour la Turquie, 18,15% pour la Thaïlande et 27,56% pour la Chine.