Dématérialisation: convention entre la Conservation foncière et les ingénieurs géomètres-topographes | www.le360.ma

ع
tajmouati et khalid yousfi

Karim Tajmouati et Khalid Yousfi signant la convention.

© Copyright : DR

Dématérialisation: convention entre la Conservation foncière et les ingénieurs géomètres-topographes

Par Le360 (avec MAP) le 17/12/2017 à 14h21

L’Agence nationale de la conservation foncière, du cadastre et de la cartographie (ANCFCC) et l'Ordre national des ingénieurs géomètres topographes (ONIGT) ont signé une convention visant la dématérialisation des services de l’ANCFCC destinés aux ingénieurs géomètres-topographes.

aA

Selon un communiqué du Conseil national de l'ONIGT, cette convention, signée par le directeur général de l'ANCFCC, Karim Tajmouati, et le président de l’ONIGT, Khalid Yousfi, est le fruit de d’une collaboration fructueuse entre les deux parties qui a pour objectif de renforcer le rôle stratégique des deux institutions dans le domaine foncier.

 

Cette convention repose sur quatre principes généraux fondamentaux à savoir le rôle de l’Agence en matière de conservation, de cadastre et de cartographie, la mission de l’ONIGT en tant que partenaire stratégique dans ce cadre, le renforcement de la transparence et de la communication entre l’ANCFCC et l’ONIGT ainsi que le renforcement et la préservation des pratiques déontologiques dans le secteur, ajoute le communiqué.

 

En vertu de cette convention, l’ANCFCC et l’ONIGT œuvrent pour la dématérialisation des services destinés aux ingénieurs géomètres-topographes (IGT) et ceux du secteur privé, à favoriser la promotion des services dématérialisés de l’ANCFCC, notamment le service "Mohafadati" et à prendre toutes les mesures nécessaires pour informer et sensibiliser les IGT et les acteurs du secteur privé et les inciter à utiliser les services dématérialisés par l’ANCFCC. La convention engage également les deux parties à mettre en place des canaux de communication, de concertation, d’échange et de simplification des concepts nécessaires à la mise en œuvre de la dématérialisation et à agir de concert pour assurer la sécurité, la confidentialité, la fluidité et la traçabilité des données utilisées par les IGT et les acteurs du secteur privé dans le cadre de la dématérialisation.

 

Les deux parties se sont mises d'accord sur la constitution d'un comité de suivi composé de deux représentants de chaque institution. Ce comité sera chargé d’assurer la mise en œuvre et le suivi de la dématérialisation des services destinés aux IGT et ceux du secteur privé, ainsi que la mise en place d’un plan de communication pour servir cet objectif.