Elections CGEM: sa candidature rejetée, le binôme Dahami-Loudiyi saisit le tribunal administratif | www.le360.ma

ع
CGEM
© Copyright : DR

Elections CGEM: sa candidature rejetée, le binôme Dahami-Loudiyi saisit le tribunal administratif

Par Wadie El Mouden le 16/05/2018 à 14h36 (mise à jour le 16/05/2018 à 15h40)

La candidature du tandem Dahami-Loudiyi avait été rejetée par le Conseil d’administration de la CGEM pour vice de forme. Le duo réagit.

aA

Au moment où la bataille électorale bat son plein, à quelques jours seulement de la tenue de l’assemblée élective prévue le 22 mai, une affaire de justice risque de bouleverser le calendrier de la confédération patronale.

 

Selon nos informations, le tandem Khalid Dahami-Narjiss Loudiyi, dont la candidature avait été écartée par le Conseil d’administration de la CGEM, vient d’introduire un recours devant le tribunal administratif. Dahami qui assure actuellement son deuxième mandat de président de la Fédération du commerce et des services veut contester la légalité de la décision dudit Conseil.

 

Le Communiqué de la CGEM qui fixe la liste définitive des candidats avait expliqué que «Le dossier du binôme Khalid Dahami et Narjiss Loudiyi n’a pas été retenu en raison de la non-conformité à l’une des conditions d’éligibilité, prévues par les Statuts et le Règlement intérieur de la CGEM».

Verbatim. OPA du RNI sur la CGEM: Mezouar répond à ses détracteurs

 

Un membre du Conseil d’administration nous raconte les faits: vendredi 13 avril, soit le jour du dernier délai pour le dépôt des dossiers de candidatures auprès du comité de suivi électoral, le tandem Dahami-Loudiyi a présenté un dossier dans lequel Narjiss Loudiyi ne fait pas office de mandataire légal de l’entreprise qu’elle représente: N7 Communication Group. Les statuts mentionnaient le nom d’un autre membre de sa famille.

 

Ce vice de forme a été soulevé dans le rapport du comité de suivi électoral mais la décision, elle, incombait au Conseil d’administration. Ce dernier s’est réuni trois jours plus tard, le lundi 16 avril, et a ordonné le rejet du dossier. Malgré la présence de Dahami (lui même membre du Conseil d’administration de la CGEM), qui a pu entre-temps rectifier le tir en présentant un nouveau document régularisé, la décision était déjà tranchée. Motif: seuls les documents déposés dans les délais étaient acceptés.

 

A noter enfin que Dahami, contacté par nos soins, est resté injoignable malgré de multiples tentatives. Nous souhaitions lui poser la question suivante: pourquoi a-t-il attendu tout ce temps avant de décider de recourir à la justice? Le verdict du tribunal administratif ne devrait en tout cas pas tarder à tomber.