Formation professionnelle: une nouvelle stratégie pour 2021 | www.le360.ma

ع
Formation OK
© Copyright : DR

Formation professionnelle: une nouvelle stratégie pour 2021

Par Sanae El Asrawi le 17/11/2015 à 00h31 (mise à jour le 17/11/2015 à 09h30)

Kiosque360. De nouvelles perspectives pour la formation professionnelle ! La nouvelle stratégie 2021 devrait bénéficier à toutes les populations, notamment celles évoluant en milieu rural et dans les quartiers défavorisés mais également aux anciens détenus et actuels chômeurs. Les détails.

aA

Dévoilée la semaine dernière, la stratégie nationale de la formation professionnelle (SNFP 2021) s’est donné pour objectifs “d'assurer et garantir la formation, pour tous et tout au long de la vie”. Une stratégie qui vise à consolider les acquis du système actuel de la formation professionnelle cumulés à travers les différentes réformes engagées jusque-là et la participation active de l'ensemble des acteurs, intervenants, et partenaires socio-économiques, souligne “Aujourd'hui le Maroc”, dans son édition du 17 novembre.

 

En gros, la SNFP 2021 se veut davantage inclusive. Elle ouvre de nouvelles perspectives d'accès à la formation professionnelle pour toutes les populations, notamment celles qui évoluent en milieu rural et dans les quartiers défavorisés, mais aussi aux anciens détenus, aux chômeurs non-diplômés et aux travailleurs non-salariés.

 

La stratégie prévoit également, et c'est totalement inédit, la mise en place d'un dispositif de prise en charge de la population cible âgée de 10 à 14 ans. Il permettra d'assurer leur formation, tout en contribuant à une prévention et une lutte contre le décrochage scolaire ou à la prise en charge des jeunes qui ont quitté l'école prématurément.

 

Pour répondre aux enjeux actuels, cinq objectifs ont été fixés : la garantie du droit à la formation professionnelle dans le cadre de l'inclusion sociale et territoriale en procédant à la formation de 10 millions de citoyens à l'horizon 2021 ; l'amélioration de la compétitivité de l'entreprise à travers la formation à partir de 2021 de 20% par an des salariés et 50% des stagiaires en milieu professionnel ; l'insertion professionnelle par l'amélioration continue de la qualité de la formation afin d'atteindre en 2021un taux d'insertion de l'ordre de 75% des lauréats ; la fusion de l'enseignement et la formation professionnelle et, enfin, le renforcement de la gouvernance de la politique publique de la formation professionnelle pour plus de performance et de synergie.

 

Actuellement, le budget alloué la formation professionnelle ne représente que 0,5% du PIB. Pour atteindre ces nouveaux objectifs, les professionnels estiment que leurs besoins financiers s'élèvent à 10 milliards de DH, souligne “L'Economiste”, dans son édition du 17 novembre, qui a consacré sa Une au sujet. Les pistes de financements ne manquent pas cependant. La stratégie suggère en outre de s'appuyer sur les partenariats public-privé ou d’étendre la taxe professionnelle à l'ensemble des établissements publics ou sociétés de l'Etat.