Garantie des dépôts bancaires: les petits déposants indemnisés en priorité | www.le360.ma

ع
banques
© Copyright : DR

Garantie des dépôts bancaires: les petits déposants indemnisés en priorité

Par Rachid Al Arbi le 03/01/2018 à 23h06

Kiosque360. Le fonds de garantie des dépôts bancaires disposent de ressources atteignant 21,3 milliards de dirhams. Ces ressources serviront à indemniser chaque client, à hauteur de 80.000 dirhams, en cas de faillite d'une banque.

aA

La banque n'est pas seule à avoir la possibilité de se prémunir des risques d’impayés de ses clients. Les clients, eux aussi, peuvent se tourner vers le Fonds collectif de garantie des dépôts (FCGD) pour être indemnisés en cas de faillite de leur banque, rapporte L’Economiste dans son édition du 4 janvier. Le journal souligne que, dans ces cas extrêmes, chaque client pourra recevoir jusqu’à 80.000 dirhams de dédommagement. Le Fonds de garantie a, en effet, pour principale mission de «protéger les avoirs des petits déposants».

 

Le Fonds regroupe les 19 établissements qui ont misé, en 20 ans (entre 1996 et 2016), quelque 16,2 milliards de dirhams. Il s’agit de la somme des 0,20% des dépôts éligibles, que chacune des banques verse annuellement. Ceci dit, le taux de cotisation et le plafond d'indemnisation ne sont pas figés.

 

Les ressources du Fonds ont de quoi rassurer puisque, à fin 2017, elles culminaient à 21,3 milliards de dirhams, soit l’équivalent de 3% des dépôts éligibles. «Un dispositif similaire sera mis en place pour les banques participatives dont les premières contributions sont attendues à partir de 2019», révèle L’Economiste.

 

Si nécessaire, le FCGD a la possibilité de faire appel à des contributions supplémentaires auprès de ses adhérents ou de recourir aux marchés financiers dans les cas extrêmes. Il peut même «agir en amont en apportant un soutien financier, sous forme de dette ou de fonds propres, à un établissement en difficulté, pour éviter la faillite». En attendant, le Fonds, qui n’a enregistré ni cas de difficulté ni faillite, alloue une partie de ses milliards (3,6 milliards de dirhams) au soutien aux TPME, afin de sauver les entreprises traversant des difficultés conjoncturelles.

 

Les ressources du FCGD sont, pour l’essentiel, placées dans les Bons du Trésor sur des maturités moyennes et longues.