La copie du CESE sur les établissements touristiques | www.le360.ma

ع
tourisme maroc
© Copyright : DR

La copie du CESE sur les établissements touristiques

Par Karim Belmoudden le 02/06/2015 à 03h34 (mise à jour le 02/06/2015 à 03h39)

Kiosque360. Le Conseil économique, social et environnemental (CESE) a été saisi par la chambre des conseillers pour donner son avis sur la loi relative aux établissements touristiques. Détails.

aA

Le Conseil économique, social et environnemental (CESE) vient de livrer sa copie concernant un projet de loi relatif aux établissements touristiques. La deuxième chambre du parlement l’avait en effet saisi il y a de cela quelques mois. On apprend ainsi, sur les colonnes du quotidien l’Economiste daté du 2 juin, que le CESE a admis que le texte préparé par le département du ministre du tourisme, Lahcen Haddad, présentait de notables avancées. Cela se ressent, principalement, au niveau de la gestion du secteur et d’intervenants ayant pour ambition d’inculquer les bonnes pratiques au sein des établissements. Cependant, les équipes de Nizar Baraka ont relevé quelques faiblesses et présenté des recommandations pour y remédier.

 

Aussi, le conseil espère que les opérateurs touristiques seront à la hauteur pour répondre aux exigences du visiteur. Il a ainsi recommandé de mettre en place des normes qualitatives qui permettront d’atteindre les standards internationaux. Pour ce faire, le ministère devrait aider les professionnels du secteur, notamment par le biais de la formation des ressources humaines, l’un des grands points faibles. Il s’agit, selon le CESE, de garantir de bonnes conditions de travail et d’engager un dialogue social.

 

Le CESE insiste aussi sur l’obligation d’accompagner, d’urgence, le texte de loi par des mesures concrètes, si on ne veut pas qu’il finisse dans les oubliettes. Le tourisme durable a aussi fait partie des préoccupations du CESE. Celui-ci attend donc des établissements touristiques qu’ils intègrent dans leurs offres des produits locaux et veillent, par ailleurs, sur les ressources hydriques du pays. Ces établissements devront de même se mettre au tri sélectif et au recyclage, s’engageant, ce faisant, à préserver et défendre le tourisme durable.

Vos réactions