L’assurance automobile risque d’augmenter | www.le360.ma

ع
Assurances
© Copyright : DR

L’assurance automobile risque d’augmenter

Par Rachid Al Arbi le 12/01/2018 à 00h12 (mise à jour le 12/01/2018 à 00h15)

Kiosque360. Les tarifs des polices d’assurance automobile pourraient bientôt être plus chers. Compte tenu de la hausse continuelle de la sinistralité, les assureurs réfléchissent à revoir à la hausse leurs prix pour préserver leur rentabilité.

aA

Doit-on s’attendre à une hausse des primes d’assurance de nos véhicules automobiles? Selon La Vie Eco, Tout porte à croire que oui. C’est en tout cas, ce que l’hebdomadaire tente de confirmer dans son édition de la semaine. Le journal évoque une augmentation continuelle des déclarations de sinistres comprise entre 10 et 20%. De quoi inquiéter les compagnies, d’autant plus que, comme le note le journal, la charge des prestations relatives à l’assurance automobile a augmenté de 14% en un an. La hausse a dans ce contexte touché toutes les compensante en particulier la responsabilité civile qui représente le plus gros des polices d’assurance de l’automobile.

 

La croissance de l’assurance automobile est fondée sur plusieurs éléments. A commencer par une clientèle plus avertie qui n’hésite pas, selon La Vie Eco, à challenger les compagnies. «Plus informée, elle n’hésite pas à faire prévaloir toutes les couvertures comprises dans leur police», écrit l’hebdomadaire. Il y a également la multiplication des solutions d’indemnités rapide. Toutes les compagnies en proposent aujourd’hui. Le journal va même jusqu’à prétendre que les assureurs font davantage d’entretien puisque 80% des déclaration portent sur l’entretien.

 

La croissance galopante des ventes de voitures neuves (140.000 véhicules en moyenne par an) qui n’a pas été accompagnée par l’amélioration des infrastructures routières est également un cause évoquée. Celle-ci expose les automobilistes aux sinistres.

 

Le dernier élément avancé, par La Vie Eco, est la fraude. Celle-ci qui a tendance à se multiplier (5 à 10% des dossiers) impacte la rentabilité des compagnies d’assurance. Face aux déclarations frauduleuses (sinistres fictifs, changements de pièces en bon état par des endommagés...), elles sont en train de mettre en place des systèmes pour identifier les cas de fraudes.

 

La progression des sinistres amoindrit la profitabilité des assureurs puisque les primes atteignent en moyenne annuelle 10 milliards de DH (en progression moyenne de 5 à 7% par an)  dont 8,5 milliards pour la RC alors que les prestations dépassent les 9 milliards de DH. Ce qui laisse planer le spectre de revalorisation des polices d’assurances. Une étude sur la sinistralité serait même en cours, selon La Vie Eco. Celle-ci permettrait d’identifier les causes pour pourvoir ajouter les tarifs en conséquence.