Le Conseil d’administration de la CNSS reporté à cause de Mezouar? | www.le360.ma

ع
Salaheddine Mezouar

Salaheddine Mezouar.

© Copyright : DR

Le Conseil d’administration de la CNSS reporté à cause de Mezouar?

Par Abdelkader El-Aine le 02/06/2018 à 21h01 (mise à jour le 03/06/2018 à 23h37)

Devant se tenir ce mois de juin, le Conseil d’administration de la CNSS pourrait être reporté. En cause, l’élection d’un nouveau patron de la CGEM et les changements que celui-ci compte effectuer au niveau de la représentation du patronat au sein du Conseil d’administration de la Caisse.

aA

Le Conseil d’administration de la Caisse nationale de sécurité sociale (CNSS) se tient d’habitude au mois de juin. Mais cette année, la date pourrait être décalée. Cette session est incertaine, estime-t-on du côté de la Confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM).

 

Nouvellement élu patron des patrons, Salaheddine Mezouar aurait décidé de changer les administrateurs représentant la CGEM au Conseil d’administration de la CNSS. Au cas où cette volonté se réalise, Mezouar devra suivre la procédure normale appliquée dans ce cas de figure, à savoir faire une demande au ministre du Travail lequel, après homologation, la transmettra au Secrétariat général du gouvernement. 

 

CGEM. Agenda: ce qui attend Salaheddine Mezouar

 

Et ce n’est pas tout puisqu’il faudra attendre la publication d’un décret confirmant les nouveaux administrateurs.

 

Cette procédure, selon des observateurs, pourrait prendre jusqu’à trois mois. Mais rien n’écarte l’idée de garder les actuels administrateurs dont l’ancienne présidente du patronat, Meriem Bensalah-Chaqroun. On en saura un peu plus dans les jours à venir.

 

La CGEM est représentée au Conseil d’administration de la CNSS par Meriem Bensalah-Chaqroun, Salaheddine Kadmiri et Jawad Cheikh Lahlou (membres titulaires) et El Mostapha Sajid, Bouchaib Benhamida et Jamal Belahrech (membres suppléants). 

 

Mezouar veut améliorer la trésorerie des entreprises

 

Salaheddine Mezouar a été élu, le 22 mai, président de la CGEM en remplacement de Meriem Bensalah-Chaqroun dont le mandat était arrivé à échéance. Il avait promis, lors de sa campagne, de «dépolitiser» ses actions à la tête du patronat. Et il a tenu parole en présentant, mercredi, sa démission de toutes les instances du Rassemblement national des indépendants (RNI).