Le marché de la gestion déléguée des déchets est-il prêt à décoller? | www.le360.ma

ع
déchets gestion
© Copyright : DR

Le marché de la gestion déléguée des déchets est-il prêt à décoller?

Par Ismail Benbaba le 08/06/2018 à 00h05 (mise à jour le 08/06/2018 à 13h04)

Kiosque360. Le secteur de la gestion déléguée des déchets présente un gros potentiel au Maroc. Selon les statistiques officielles, le volume global des déchets ménagers et assimilés est de 6,5 millions de tonnes pour un taux de collecte qui n’est que de 85,2%.

aA

Le business de la gestion des déchets ménagers a de beaux jours devant lui, affirme La Vie Eco dans sa publication en kiosque ce vendredi 8 juin, estimant que toutes les conditions sont réunies pour que cette activité amorce son décollage. Cependant, cette activité doit encore faire face à certaines contraintes.

 

Selon le journal, la viabilité économique des projets dans ce secteur est souvent fragilisée par le manque de moyens financiers et humains des collectivités locales. D’après de récentes statistiques officielles, le volume global des déchets ménagers et assimilés est de 6,5 millions de tonnes pour un taux de collecte de 85,2%. Force est de remarquer que le secteur de la gestion des décharges est dominé par les entreprises marocaines qui, pour la plupart, sont des filiales de groupes internationaux. Il s’agit d’un marché qui pèse 495 millions de dirhams, et compte actuellement 19 contrats couvrant 120 communes.

 

L’autre défi de la filière concerne la nature des déchets ménagers, dominés à plus de 70% par les matières organiques avec une forte teneur en humidité (67%) et un faible pouvoir calorifique, souligne l’hebdomadaire, ajoutant que cet état de fait rend caduque la faisabilité technique de certains procédés de valorisation comme l’incinération.

 

En ce qui concerne la valorisation et le recyclage, notons que l’ouverture du marché électrique de la moyenne tension permettra d’améliorer notamment l’attractivité de la branche de valorisation énergétique. Les professionnels font aussi remarquer que l’activité de compostage a un gros potentiel. Pour sa part, l’activité recyclage, qui en est encore à ses débuts, a de beaux jours devant elle, dans la mesure où le volume annuel des déchets recyclables est estimé à 850 000 tonnes, et que le taux de réalisation est de 10%. Soulignons que le taux de réalisation fixé par le gouvernement est de 20% à l’horizon 2022.