Les investisseurs portugais se positionnent | www.le360.ma

ع
Investissement
© Copyright : DR

Les investisseurs portugais se positionnent

Par Ismail Benbaba le 05/12/2017 à 23h41

Kiosque360. Ils sont en quête d’opportunités d’affaires et d’investissements au Maroc. Energies renouvelables, automobile, textile, industrie pharmaceutique… Les investisseurs portugais veulent prendre leur part du gâteau.

aA

Le business entre le Maroc et le Portugal va bien, mais pourrait aller mieux. C’est ce qu’on peut retenir du forum économique Maroc-Portugal, organisé en marge de la 13ème réunion de haut niveau rassemblant les deux pays. Aujourd’hui Le Maroc souligne d’ailleurs, dans son édition de ce 6 décembre, que ces rencontres réunissant businessmen marocains et portugais visent à renforcer les liens entre les deux parties et à promouvoir les opportunités d’affaires et d’investissements dans des domaines stratégiques tels que l’énergie, l’environnement, le BTP.

 

Les opérateurs portugais ont notamment été invités à prendre part aux grands chantiers en cours dans le royaume. Le quotidien précise que le chef du gouvernement, Saâd-Eddine El Othmani, qui a coprésidé ce forum avec le premier ministre du Portugal, Antonio Costa, a invité la partie portugaise à élargir le partenariat en impliquant davantage les opérateurs privés portugais.

 

Soulignons que pas moins de 250 entreprises portugaises opèrent déjà au Maroc, dans divers secteurs. Plusieurs conventions et mémorandum d’entente ont été signés dans le cadre de cette 13ème réunion de haut niveau Maroc-Portugal. Ainsi, un protocole de coopération a été signé dans le domaine du digital et des technologies de l’information, pour promouvoir l’administration en ligne et la société d’information, précise le journal.

 

Aujourd’hui Le Maroc ajoute que les groupes de travail thématiques mixtes ont été appelés à poursuivre leurs discussions en vue d’élaborer une feuille de route déclinée en plans d’actions de coopération dans les domaines des énergies et des mines. Il est également question de renforcer la coopération dans le domaine de la réforme de l’administration publique. De même, cette rencontre a permis de mettre un accent particulier sur le rapprochement des opérateurs des deux pays dans des secteurs à forte valeur ajoutée tels que l’automobile, le textile, les matériaux de construction et l’industrie pharmaceutique.