Les pièces automobiles en double clic | www.le360.ma

ع
pièces de rechange
© Copyright : DR

Les pièces automobiles en double clic

Par Karim Belmoudden le 14/05/2015 à 02h31 (mise à jour le 14/05/2015 à 10h14)

Kiosque360. Le marché des pièces de rechange automobiles bascule sur Internet, et c’est monauto.ma qui en est à l’origine. Pièces maîtresses d’un business plan bien réfléchi avec des ambitions sous le capot.

aA

La fièvre du e-commerce gagne du terrain au Maroc et vient d’atteindre le marché des pièces de rechange automobiles. Dans son édition du 14 mai, le quotidien L’Économiste nous informe que le premier site web marocain proposant cette activité vient de voir le jour. Il s’agit de monauto.ma. Celui-ci propose une palette de 100.000 références, provenant d’une vingtaine de marques mondialement connues. On y trouve, par exemple, SKF, Narva, Pirelli, Tudor et bien d’autres. Le site peut fournir à ses clients, mis à part la carrosserie et la tolerie, des pièces pour l’électricité, les roues, les filtres, les lubrifiants, les batteries et même la distribution. Cela dit, seules 10.000 pièces peuvent être stockées dans la plateforme du site.


Selon le quotidien, les prix pratiqués par monauto.ma sont plus attractifs grâce au pouvoir de négociation dont bénéficient les fondateurs. Ceux-ci achètent, en effet, en grande quantité. Un grand avantage pour le site qui doit se confronter à la concurrence de plus de 20.000 entreprises qui opèrent dans ce secteur.

 

En outre, toutes les composantes répertoriées sur le site sont sous garantie du constructeur. Une façon de mettre en confiance l’acheteur, qui fait face à un marché touché par la contrefaçon et l’informel. D’ailleurs, le fondateur du site, Sebastien Chasseray, estime que la contrefaçon représente 30 % du marché global.
Par ailleurs, après l’achat, le client devra lui-même monter la pièce ou, sinon, se rendre chez l’un des huit centres de montage partenaires que le site propose.


Le site web ambitionne, par ailleurs, d’atteindre les 170.000 références dans les quatre années à venir. Les fondateurs semblent miser sur l’amélioration du marché de l’automobile enregistrée ces derniers temps. En effet, les chiffres de l’Association des importateurs de véhicules au Maroc (AIVAM) indiquent que le premier trimestre de l’année a connu une hausse de 4,6 % du volume de vente, soit plus de 28.900 véhicules écoulés. Alors, des pièces de rechange, il y en aura en quantité à vendre…