Libre-échange: le Maroc et le Canada se font les yeux doux | www.le360.ma

ع
Libre-échange Maroc-Canada
© Copyright : Dr

Libre-échange: le Maroc et le Canada se font les yeux doux

Par Rachid Al Arbi le 12/10/2017 à 23h22

Kiosque360. Il existe d’importants gisements d'opportunités à développer entre les deux pays. Le Canada promet un marché de 1,2 milliard de consommateurs au Maroc.

aA

L'accord de libre-échange Maroc-Canada est en passe de devenir une réalité. Dans son édition du jour, L’Economiste affirme tenir cette information du ministre canadien du Commerce international, François-Philippe Champagne. «Ce n'est plus qu'une question de procédures», ajoute le quotidien. Lors d’une prochaine rencontre entre les ministres de l’industrie des deux pays, il sera question de «parachever certains détails et formalités administratives pour pouvoir signer l'accord et le rendre opérationnel dans les deux sens».

 

L’Economiste explique que cet accord, pour les Canadiens, recèle de multiples opportunités, notamment l’amélioration des échanges bilatéraux de commerce et d'investissement et la promotion de la politique étrangère du Canada dans la région, puisque cet ALE avec le Royaume sera le 1er accord du genre avec un pays d'Afrique. Le Canada utilisera donc le pays comme «une porte d'entrée vers une nouvelle présence commerciale canadienne dans la région de la Méditerranée et en Afrique». De plus, l’accord favorisera les entreprises et les IDE canadiens par rapport à leurs concurrents, en particulier ceux alliés au Maroc, par un arrangement de commerce préférentiel.

 

Pour les entreprises marocaines, l'accord avec le Canada «ouvrira de nouveaux débouchés à l'export, permettra d’attirer des investisseurs, de monter des joint-ventures, de multiplier les flux de touristes, de faire jouer des synergies avec les relais de la diaspora marocaine basée au Canada...»

 

L’ALE ouvre aussi au royaume l’accès à une population de 36 millions d'habitants et donc de consommateurs. Par ricochet, l’accès au marché canadien permettra aux opérateurs marocains d’ouvrir une brèche sur le marché américain (1,2 milliard de consommateurs). Et ce n’est pas tout, puisque le Canada est signataire de plusieurs accords, dont certains le lient au Chili, à la Colombie, à la Corée (ALECC), au Panama, au Pérou, à l'Ukraine, l'Australie, le Japon, le Vietnam, la Nouvelle Zélande... Autant de débouchés à l’export pour les entreprises marocaines.

 

Vos réactions