L’investissement ne faiblit pas | www.le360.ma

ع
Commission des Investissements-3
© Copyright : DR

L’investissement ne faiblit pas

Par Rachid Al Arbi le 12/01/2018 à 00h28

Kiosque360. Plus de 30 milliards d’investissements viennent d’être approuvés par la Commission nationale tout récemment. Ils concernent pas moins de 48 projets qui permettront la création de quelques 6.190 emplois directs. Les détails.

aA

Cap sur l’investissement. Dans son édition du jour, Aujourd’hui Le Maroc revient sur les 48 projets qui ont été approuvés le 10 janvier par la commission nationale. Il s’agit de projets pour un total d’investissement de pas moins de 32,32 milliards de DH qui devraient permettre la création de 6.190 emplois directs et 13.952 emplois indirects précisément.

 

Pour le quotidien, l’ampleur de ces investissements démontre la confiance des investisseurs dans le climat des affaires. D’ailleurs, le Maroc qui a réalisé un bon en la matière au cours des dernières années  (69e sur 169 pays), il projette d’intégrer le top 50 des économies mondiales d’ici 2021.

 

En attendant, dans ce programme, l’investissement intérieur se taille la part du lion totalisant 27,53 milliards de DH. Ces fonds concernent les projets dans les secteurs de l’industrie, le commerce, l’infrastructure et le transport. Les joint-ventures, pour leur part, ne captent pas plus de 12% de l’investissement global.

 

Dans le détail, le secteur de l’industrie concentre 59% des investissements (18,97 milliards de DH) qui devront contribuer à la création de 2.650 emplois directs. A lui seul, le projet de dessalement d’eau de mer va mobiliser 3,46 milliards de DH, soit 11% des investissements. Le transport pour sa part devra également nécessiter des investissements de mêmes proportions.

 

Ces investissements devront être dans leur majorité dans les provinces du sud pour soutenir particulièrement la dynamique de la région Laâyoune-Sakia El Hamra. Plus de la moitié des investissements prévus y sont destinés (17,18 milliards de DH pour 2.815 emplois créés. Casablanca-Settat se retrouve ainsi reléguée en seconde position (5,14 milliards de DH et 1.822 emplois). Rabat-Salé se place troisième donc (4,7 milliards de DH pour 591 emplois créés).