Lloyd's obtient le statut CFC et nomme un représentant à Casablanca | www.le360.ma

ع
Salah El-Kadiri

Salah El-Kadiri.

© Copyright : Dr

Lloyd's obtient le statut CFC et nomme un représentant à Casablanca

Par Mohamed Chakir Alaoui le 23/09/2017 à 15h56

Le Lloyd's, spécialiste sur le marché mondial de l'assurance et de la réassurance, a annoncé, ce samedi 23 septembre, avoir obtenu le statut CFC par Casablanca Finances City Authority et nommé le Marocain Salah El-Kadiri comme son premier représentant à Casablanca.

aA

Le Statut CFC, créé par la loi marocaine n°44-10 telle que modifiée et complétée par la loi 68-12, est un label donnant droit à un package attractif d’avantages au sein de la Cité Finances de Casablanca. Ces avantages incluent aussi bien des incitations fiscales, des facilités de change que des facilités diverses au niveau du Doing Business.

 

Selon un communiqué de Lloyd's, le statut CFC qui lui a été accordé permettra "aux agents de gestion des syndicats (managingagents) de déléguer le pouvoir de souscription aux intermédiaires (courtiers indépendants et compagnies de service) établis dans le CFC".

 

Son représentant "fera la promotion des activités du Lloyd’s, développera et renforcera les relations du Lloyd’s dans la région et consolidera les données des marchés pour l'Afrique du Nord ainsi que pour toute l’Afrique Francophone.

 

Auparavant, Salah El-Kadiri "a exercé chez Lockton où il a mis en place le Lockton MENA CFC. Suite à sa nomination à ce poste, il a déclaré que "les infrastructures et le commerce en Afrique connaissent une croissance rapide, mais nécessitent une atténuation des risques et une gestion rigoureuses afin de renforcer la résilience future". Selon lui, "les risques complexes auxquels sont confrontées les économies en Afrique nécessitent des solutions innovantes et flexibles de transferts de risques".

 

Quant à Cameron Murray, Directeur Moyen-Orient et Afrique au Lloyd's, il a estimé que Casablanca est devenue "rapidement un centre important pour la réassurance régionale et une porte d'entrée vers l’Afrique francophone". "Son émergence au cours des dernières années témoigne du statut de l'Afrique en tant que prochaine frontière pour l'assurance", a-t-il ajouté.