Marrakech abrite le Congrès africain des organisations du transport et de la logistique | www.le360.ma

ع
logistique
© Copyright : DR

Marrakech abrite le Congrès africain des organisations du transport et de la logistique

Par Le360 (avec MAP) le 13/02/2018 à 11h39 (mise à jour le 13/02/2018 à 12h48)

Le premier Congrès africain des organisations du transport et de la logistique se tiendra à Marrakech, du 14 au 16 mars prochain, apprend-on auprès des organisateurs.

aA

Une trentaine de pays africains ont manifesté leur intérêt pour cet événement, ajoute-t-on de même source, précisant qu'une douzaine de délégations avaient déjà confirmé leur présence.

 

Le congrès est organisé à l’initiative de l’ODPT (Organisation démocratique des professionnels du transport), en partenariat avec le ministère de l’Equipement, du transport, de la logistique et de l’eau, ainsi que la Fédération du transport et de la logistique (FTL/CGEM), sur le thème «Organisations et Patronats, un partenariat pour un développement durable des métiers du transport et de la logistique du continent africain».

 

Cette manifestation revêt «une importance capitale quant à la valorisation des orientations du Royaume en matière de coopération Sud-Sud», ont expliqué les organisateurs, qui se sont fixé comme objectif de dynamiser et d’harmoniser les relations des professionnels du secteur du transport et de la logistique sur le continent africain.

 

En marge de cet événement, il est prévu d’annoncer la création de l’Union africaine des organisations des métiers du transport et de la logistique (UAOTL), une plateforme basée sur les partenariats stratégiques entre lesdites organisations et le patronat, dans la perspective de bâtir une nouvelle ère de coopération et de synergie d’effort, en vue dynamiser les échanges interafricains.

 

Outre les organisations, confédérations et associations patronales et professionnelles, le forum connaîtra la participation d'entreprises et de grands groupes opérant en Afrique et bénéficiera de structures d’appui et grâce à diverses institutions et autorités africaines.