Nouvelle révision des prix des médicaments | www.le360.ma

ع
médicaments
© Copyright : DR

Nouvelle révision des prix des médicaments

Par Rachid Al Arbi le 19/09/2017 à 00h57

Kiosque360. Une nouvelle révision des prix des médicaments a été annoncée. Une liste de 54 princeps et génériques vient ainsi d'être publiée au Bulletin officiel. Toutefois, la seule véritable baisse concerne un antihypertenseur.

aA

C'est une nouvelle baisse des prix des médicaments qu'annonce, dans son édition du jour, L’Economiste qui rapporte que «la liste des 54 médicaments ayant bénéficié récemment d’une révision des tarifs vient d’être publiée au bulletin officiel». Toutefois, le journal remarque qu’un seul de ces médicaments, constitués essentiellement de princeps et de génériques destinés au traitement de divers cancers et de maladies chroniques (hypertension artérielle, diabète, maladies inflammatoires...), profite vraiment de la baisse en question. Il s’agit du co-vizartan, antihypertenseur désormais vendu dans les officines à 90 DH (contre 108,30 avant) et à 58,29 DH dans les pharmacies d’hôpitaux. 

 

Pour les autres, c’est plus une fixation des prix qu’autre chose qui intervient suite à l’obtention d’une autorisation de mise sur le marché (AMM) ou à l’occasion d’un renouvellement quinquennal. D’ailleurs, comme le précise le quotidien, il fallait fixer les prix publics de vente de 18 nouveaux princeps émis par des laboratoires pharmaceutiques. Bientôt mis sur le marché, ils serviront à traiter des maladies chroniques comme le cancer, l’insuffisance hépatique, l’asthme … «Parmi ces princeps, certains atteignent des tarifs astronomiques. C’est le cas d’un anticancéreux dont le prix public de vente est fixé à 39.772 DH pour un flacon de 40 ml!», constate L’Economiste. 

 

Les génériques bio-similaires sont eux aussi dans le lot. Le journal fait savoir que, suite à des demandes d’homologation des prix publics de vente déposées par des industriels du secteur pharmaceutique, 35 nouveaux génériques seront disponibles sur le marché. Il y aura des antibiotiques, des antalgiques et même des médicaments contre l’épilepsie. Les prix de ces médicaments restent d'ailleurs plutôt accessibles (de 14 à 500 DH), sauf pour l'un d'entre eux qui atteint les 3.000 DH.

 

Il faut savoir que le prix moyen de consommation des médicaments, au Maroc, était de l’ordre de 415 DH par personne en 2016, soit 15 DH de plus par personne par rapport à 2016. En face, les baisses de prix ont porté sur plus de 3.600 médicaments, depuis la promulgation du décret relatif aux conditions et aux modalités de fixation des prix des médicaments.

Vos réactions