Pluviométrie: voici où en sont les principaux barrages | www.le360.ma

ع
Barrage Sidi Mohamed Ben Abdellah
© Copyright : DR

Pluviométrie: voici où en sont les principaux barrages

Par Younès Tantaoui le 11/02/2018 à 19h04

Faute de précipitations, certains barrages du Royaume atteignaient des niveaux critiques concernant leurs réserves en eau. Les dernières pluies y ont-elles remédié? La réponse.

aA

Les conditions météorologiques de ces derniers jours ont fait vivre un calvaire aux populations de certaines régions, mais ont également eu le mérite de renforcer les réserves en eau des barrages du Royaume, alors que certains avaient atteint des niveaux critiques ces derniers mois.

 

Selon le département chargé de l’Eau, entre le 1er et le 11 février courant, les réserves des barrages ont augmenté de plus de 200 millions de mètres cubes. Sur la même période de 2017, les réserves n’avaient augmenté que d’une trentaine de millions de mètres cubes.

 

Avec cette augmentation, le taux de remplissage des barrages atteint désormais 39,9%, un niveau encore loin de celui qu'on enregistrait à la même période l’an dernier (53,8%), certes, mais qui est tout de même en nette amélioration comparativement à la situation des derniers mois. De plus, l’importante quantité de neige qui s’est abattue sur le pays durant plusieurs jours devrait également avoir son rôle à jouer. La fonte de la neige, une fois que les températures seront en hausse, contribuera également à l’amélioration des réserves en eau.

 

Ceci dit, force est de souligner que si la quasi-majorité des barrages affiche des taux de remplissage peu inquiétant, la situation à Ben Elouidane et Al Massira demeure difficile. Ce 11 février, le premier affiche un taux de remplissage de 20,6% seulement, tandis que le second n’est qu’à 18,7%. Il est vrai que les deux ont amélioré leur taux de remplissage ces derniers jours, mais ils restent à des niveaux critiques.

 

En revanche, pour les barrages Idriss 1er et Al Wahda, la situation s'avère plus rassurante. Le premier affiche désormais un taux de remplissage de 45,1% contre 43,4% au début du mois, tandis que le second est à 49% au lieu de 48% le 1er février. Il en est de même pour le barrage Sidi Mohammed Benabdellah qui alimente l'axe Rabat-Casa qui, en l'espace de dix jours, a amélioré ses réserves de plus de 30 millions de m3 pour afficher un taux de remplissage de 75,5%.