Ports: l'ANP investira 2,7 milliards de dirhams en 2018 | www.le360.ma

ع
Port de Casablanca
© Copyright : DR

Ports: l'ANP investira 2,7 milliards de dirhams en 2018

Par Younès Tantaoui le 02/01/2018 à 10h39

L’Agence nationale des ports prévoit un plan d'investissement de 6 milliards de dirhams pour la période 2018-2022, dont 2,7 milliards seront mobilisés l'année en cours.

aA

L’Agence nationale des ports (ANP) va de nouveau mobiliser 6 milliards de dirhams d’investissement pour la période 2018-2022, dont 2,7 milliards pour cette nouvelle année.

 

C’est ce qui ressort du dernier Conseil d’administration de l’agence, tenu la semaine dernière. L’ANP devrait en effet se pencher sur plusieurs chantiers cette année, dont celui du prolongement de la jetée Moulay Youssef au port de Casablanca ainsi que celui du dragage et du déroctage du cercle d'évitage et du chenal d'accès au port d’Agadir. Lors du Conseil d’administration, il a également été annoncé la réalisation de l'ouvrage de raccordement par trémie de la composante maritime à la route de Zenata et aux ouvrages sur la mer et des travaux de viabilisation du terre-plein lié au nouveau Chantier Naval au port de Casablanca, sans oublier les travaux de maintenance de la jetée principale du port de Safi.

Agence nationale des ports: le repositionnement stratégique confié à BCG

 

Ces chantiers seront menés parallèlement aux grands projets structurant de l’agence, comme celui du port de pêche de Casablanca, de la construction d’un bâtiment communautaire au port de Casablanca, de l’extension du port d’Essaouira ainsi que la réalisation d’un terminal polyvalent au port d’Agadir.

 

Pour ce qui est des prévisions de trafic, l’ANP prévoit une amélioration de 6,7% des volumes manipulés dans les ports dont elle assure la gestion à 87,7 millions de tonnes. Selon l’agence, plusieurs facteurs contribueront à cette progression, dont la hausse prévisible des ventes à l’étranger des phosphates et dérivés, l’augmentation des importations de charbon et coke et l’hypothèse d’une année agricole moyenne avec une production céréalière de 70 millions de quintaux qui impliquera une reprise des importations des céréales.

 

Sur le plan financier, le chiffre d’affaires prévisionnel au titre de l’année 2018 devrait franchir la barre de 1,8 milliard de dirhams, soit une progression de 6,7 % par rapport à 2017.