Réforme de la CMR: le montant de la pension minimale revue à la hausse dès 2018 | www.le360.ma

ع
Mohammed BOUSSAID Ministre de l'Economie et des Finances

Mohamed Boussaid, ministre de l'Economie et des finances. 

© Copyright : DR

Réforme de la CMR: le montant de la pension minimale revue à la hausse dès 2018

Par Mohamed Chakir Alaoui le 23/06/2017 à 21h38

Dès 2018, la Caisse marocaine des retraites (CMR) va commencer à verser des pensions minimales de 1.500 dirhams, a annoncé vendredi Mohamed Boussaid, ministre de l'Economie et des finances.

aA

Mohamed Boussaid, l’argentier du royaume, s'est réjoui de la décision d’augmenter les pensions de retraite octroyées  aux fonctionnaires, une décision communiquée lors du conseil d'administration de la CMR tenu ce 23 juin, à Rabat.

 

Concernant  la réforme paramétrique du régime des pensions civiles adoptée en juillet dernier, le ministre a mis en évidence «son impact positif sur l’équilibre à court terme du régime ainsi que sur le niveau des pensions minimales servies».

 

A cet effet, il a affirmé que plus de 80.000 pensionnés vont bénéficier, à partir de janvier 2018, de la pension minimale de 1500 dirhams par mois.

 

Toutefois, Mohamed Boussaid a mis l'accent sur le fait que cette réforme, malgré son importance, «reste insuffisante» et que «tous les efforts doivent être aujourd’hui mobilisés pour entamer la mise en œuvre de la réforme globale des régimes de retraite».

 

Le conseil d’administration de la CMR a examiné notamment, l’arrêté des comptes de la Caisse pour l’année 2016 et le bilan actuariel des régimes des pensions civiles et militaires au titre du même exercice.

 

Le ministre a saisi cette occasion pour saluer les efforts fournis par la CMR pour «l’amélioration continue de la qualité de ses services à travers, notamment, la maîtrise des délais de traitement des demandes, l’extension et la consolidation des délégations régionales».

 

A rappeler que la Chambre des représentants avait adopté définitivement, le 20 juillet 2016, le projet de réforme de la Caisse marocaine des retraites (CMR), un assainissement qui va lui permettre d'éviter une cessation de paiement en 2021.

 

Cette réforme tant attendue portera progressivement l'âge du départ à la retraite de 60 à 63 ans à partir de 2017, suivant un processus s'étalant sur 6 ans.

Vos réactions