Sanctions contre l’Iran: les banques marocaines sommées de s'aligner sur la politique US | www.le360.ma

ع
Donald Trump
© Copyright : DR

Sanctions contre l’Iran: les banques marocaines sommées de s'aligner sur la politique US

Par Wadie El Mouden le 09/08/2018 à 13h50 (mise à jour le 09/08/2018 à 15h25)

Le ministère des Affaires étrangères invite les banques marocaines à prendre les dispositions jugées utiles pour s'aligner sur les nouvelles sanctions américaines contre l’Iran. Celles-ci touchent les transactions financières et les importations de matières premières, entre autres.

aA

Dans une correspondance adressée au Groupement professionnel des banques du Maroc (GPBM) et dont le360 détient une copie, le ministère des Affaires étrangères et de la coopération internationale affirme avoir été informé par l’ambassade des Etats-Unis à Rabat de la mise en place d’une nouvelle série de sanctions économiques contre l’Iran, suite au retrait américain de l’accord sur le nucléaire iranien.


Pour rappel, une période transitoire de 90 jours, ouverte au lendemain de l’annonce du retrait américain, ayant expiré le 6 août dernier, sommait le gouvernement iranien de cesser tout comportement potentiellement dangereux pour la sécurité internationale.

Rabat-Téhéran: nouvelle sortie "biaisée" du MAE iranien 

 

Une première vague de sanctions américaines est en effet entrée en vigueur, ce mardi 7 août. Elle comprend des blocages sur les transactions financières et les importations de matières premières et de tapis d’origine iranienne, ainsi que des sanctions sur les achats dans le secteur automobile et l'aviation commerciale. Elle sera suivie, en novembre, de mesures affectant le secteur pétrolier et gazier ainsi que la Banque centrale iranienne entre autres domaines financiers et commerciaux (assurances, transport maritime, construction de chantiers navals, souscriptions de services). Objectif des États-Unis: exercer une pression économique sur Téhéran.

 

Pour garantir l’efficacité des sanctions mises en place, le gouvernement américain envisage également l’imposition de sanctions à l’encontre de toute entité ou institution qui engagerait des relations d’affaires avec l’Iran. Pour cela, indique la correspondance du MAEC, les banques marocaines sont appelées à prendre les mesures nécessaires pour s’aligner au dispositif de sanctions américaines.