Sidérurgie: Des mesures de sauvegarde sur la billette? | www.le360.ma

ع
acierie
© Copyright : Dr

Sidérurgie: Des mesures de sauvegarde sur la billette?

Par Younès Tantaoui le 23/02/2016 à 13h00

Après la reconduction des mesures de sauvegarde sur le fil à machine et le fer à béton, les professionnels de la sidérurgie, avec à leur tête Sonasid, s’apprêtent à déposer un recours contre les importations de billettes en acier.

aA

Les sidérurgistes vont solliciter des mesures de sauvegarde contre l’importation des billettes en acier. Avec Sonasid en chef de file, les professionnels devraient déposer leur recours auprès du ministère de l’industrie, du commerce, de l’investissement et de l’économie numérique dans les quelques semaines à venir.

 

Cette décision découle du contexte morose par lequel passe la profession. D’ailleurs, Sonasid vient de publier un profit warning sur ses résultats de 2015, annonçant que la société sera déficitaire et ce, en grande partie à cause de la situation sur les marchés internationaux.

 

Depuis plusieurs mois, les sidérurgistes chinois inondent le marché par leurs produits, induisant une importante baisse des prix. « Les opérateurs chinois n’ont pas en principe le droit d’exporter les billettes en acier, car ce produit bénéficie d’une subvention au niveau local», explique Mohamed Ali Kabbaj, Directeur général de Sonasid. Cette subvention serait de l’ordre de 18%. Cependant, les exportateurs chinois parviennent à détourner la loi locale.

 

Avec la chute des prix à l’international, les producteurs nationaux deviennent moins compétitifs, ce qui engendre des pertes de parts de marché face aux produits importés. D’où le recours à la tutelle pour le relèvement des droits de douanes. « Ceci ne devrait logiquement pas être problématique puisque ce ne sont pas les pays avec qui le Maroc a des accords de libre échange qui seront concernés », ajoute le patron de Sonasid.

 

En attendant de voir si les pouvoirs publics donneront raison aux sidérurgistes, il y a lieu de souligner qu’en janvier dernier, une autre mesure de sauvegarde a été reconduite pour trois ans. Elle concerne l’importation de fil à machine et le fer à bêton.

Vos réactions