Sidérurgie: Les mesures de sauvegarde reconduites | www.le360.ma

ع
Sidérurgies
© Copyright : DR

Sidérurgie: Les mesures de sauvegarde reconduites

Par Rachid Al Arbi le 05/01/2016 à 01h04 (mise à jour le 05/01/2016 à 02h42)

Kiosque360. Les mesures de sauvegarde sur les importations de fil machine et fer à béton vont bientôt entrer en application. L’Etat vient, d’ailleurs, d’en fixer les quotas pour 2016. Un droit additionnel de 0,55DH/kg sera appliqué sur les flux hors contingent.

aA

Et de deux pour les mesures de sauvegarde sur le fil machine et le fer à béton. Dans son édition du jour, L’Economiste rapporte que le ministère de l’Industrie et du commerce extérieur va publier, dans les prochains jours, un arrêté  fixant les modalités d’application de cette décision de défense commerciale sur les trois prochaines années. Il s’agit là de la reconduction de mesures déjà  prises auparavant. «Celles-ci portent principalement sur la fixation d’un droit additionnel de 0,55DH/kg sur les importations hors quota». Les autorités ont retenu des «contingents» de 120.000 et 72.000 tonnes respectivement pour le fil machine et le fer à béton, et ce jusqu’à fin 2016. Ils seront portés à 133.100 tonnes dès 2017 et à 146.400 tonnes en 2018 pour le fil machine. Pour ce qui est du fer à béton, les quotas seront de 79.800 tonnes en 2017 et 87.800 l’année suivante.


Pour le journal, «si les importateurs perdent en marge de manœuvre, cette mesure soulage principalement la production locale regroupée au sein de l’Association des sidérurgistes du Maroc (ASM)». Sonasid, qui concentre 100% de la production nationale de fil machine et 54% de celle du fer à béton, est incontestablement le plus touché des producteurs nationaux. L’Economiste cite les arguments du rapport de détermination des impacts des importations sur les filières locales. «Au cours de 2013, les importations de fil machine ont gardé leur tendance haussière (+36%) et se sont maintenues à un niveau élevé en 2014». Au total, les importations ont flambé de 127% entre 2011-2014. Les premières mesures de sauvegarde appliquées entre 2013-2015 ont malgré tout permis de réduire les flux avec des baisses de l’ordre de 10% en 2014 et 12% au cours du premier semestre 2015.


Les importations de fer à béton ont, pour leur part, doublé en 2012 et presque triplé en 2013.  "Malgré une légère diminution en 2014 à la suite de l’application de la mesure de sauvegarde, les importations ont plus que doublé par rapport à 2012". D’où l’impératif de proroger la mesure de sauvegarde et d'accéder, ainsi, aux requêtes des industriels de l’ASM.

 

Il faut dire que «la plupart des investissements réalisés depuis 2013 ont été effectués pour le maintien et la survie de la branche qui était en phase de restructuration financière et sociale». Aujourd’hui, c’est la phase de finalisation d’un important programme d’ajustement structurel incluant des mesures collectives et des projets individuels. Les industriels veulent ainsi «renforcer les facteurs de compétitivité de la filière».

Vos réactions