Smara: un plan provincial de mise à niveau urbaine de 755 millions de dirhams | www.le360.ma

ع
Smara
© Copyright : DR

Smara: un plan provincial de mise à niveau urbaine de 755 millions de dirhams

Par Fayçal Ismaili le 12/06/2018 à 22h30

Kiosque360. Le plan provincial de mise à niveau urbaine de Smara, doté d’une enveloppe budgétaire de près de 755 millions de dirhams, avance bien. L’état de sa quatrième tranche a été passé en revue lors d’une rencontre. Le point.

aA

La quatrième tranche du plan provincial de mise à niveau urbaine de Smara a été décortiquée afin de déterminer son état d’avancement. L’occasion, donc, de faire le point sur ledit plan qui vise à soutenir les efforts déployés pour la mise à niveau urbaine et est doté d’une enveloppe budgétaire de près de 755 millions de dirhams, rapporte Aujourd’hui le Maroc dans son édition de ce 13 juin.

 

Ce plan a été élaboré en partenariat avec les services de la province, de l’Agence pour la promotion et le développement économique et social des provinces du Sud, des secteurs gouvernementaux et des conseils élus. Globalement, il s’attaque aux infrastructures de base à travers la mise à niveau des quartiers sous-équipés, l’aménagement de lotissements dédiés aux couches sociales à moyens et à hauts de revenus et la réalisation de projets de proximité.

 

Concernant la quatrième tranche, quatre axes ont été ciblés. Par exemple, l’un d’entre eux, baptisé «Projets à caractère structurel», prévoit la construction d’infrastructures de base, des projets socio-éducatifs et de proximité (mise à niveau urbaine des quartiers sous-équipés, terrains de sports collectifs, création et équipement d'espaces féminins, mise en place d’écoles coraniques et d’espaces pour enfants, mise à niveau des centres des communes rurales).

 

Les trois autres tranches de ce plan ont, quant à elles, porté sur l’aménagement des routes et trottoirs, l’éclairage public, ou encore la construction d’une Maison de jeunes à Hay Essalam, d’un centre d’accueil, d’un club féminin, ainsi que de trois centres de lecture dans les quartiers de Tan-Tan, comme le rappelle le journal. Côté budget consacré à la quatrième tranche, c’est le secteur du logement, dans le cadre, notamment, de la lutte contre l’habitat insalubre (Camps Al Wahda), qui se taille la part du lion.