Tabac: British American Tobacco saisit le Conseil de la concurrence | www.le360.ma

ع
Cigarettes en paquet
© Copyright : Le360

Tabac: British American Tobacco saisit le Conseil de la concurrence

Par Sanae El Asrawi le 16/10/2015 à 02h02

Kiosque360. Nouveau rebondissement dans le secteur du tabac. BAT remet en cause la transparence de la procédure d'homologation adoptée par la Commission des prix et de la concurrence. Dans le viseur? Les marques Next et Marquise. Les détails.

aA

L'affaire “Next”, une marque de cigarette au cœur d'une polémique quant à sa composition réelle, connaît de nouveaux rebondissements. Après avoir exprimé à plusieurs reprises son mécontentement par rapport à la procédure d'homologation des nouvelles marques et références de produits de tabac adoptée par la Commission des prix et de la concurrence relevant du ministère des affaires générales et de la gouvernance, British American Tobacco (BAT) vient de saisir le Conseil de la concurrence. Dans son viseur? Next, éditée par Philip Morris, bien évidemment, et commercialisée dans la catégorie “tabac brun” alors qu'elle contiendrait, en réalité, du tabac blond, ainsi que Marquise MQS, dont BAT présume qu'elle n’a jamais été homologuée selon la procédure habituelle.

 

Malgré nombre de premières analyses, la commission n'a pas encore tranché sur ce dossier, nous apprend par ailleurs La Vie Eco dans son édition du vendredi 16 octobre. Le Conseil de la concurrence, en revanche, a ouvert une procédure de contentieux qui a donné lieu à plusieurs réunions entre BAT et la Société marocaine des tabacs. Le conseil a également accordé une audience aux membres de la commission d'homologation en fin de semaine, tandis que Phillip Morris et Japan Tobacco International seront convoqués dans les prochains jours. But de la manœuvre? Réunir le maximum d'éléments afin de constituer un dossier, rédiger un pré-rapport qui sera envoyé aux parties concernées et obtenir des explications de la part de ces dernières. Interrogé par l'hebdomadaire, le ministre des affaires générales, Mohamed El Ouafa, invoque le devoir de réserve mais assure que BAT “est dans son droit le plus absolu”.

 

L'offensive de BAT a en tout cas le mérite de mettre en lumière une problématique souvent évoquée, bien que toujours en sourdine, dans le secteur. Plusieurs entreprises jugent ainsi que le processus d'homologation de la commission “ne suit aucune logique”. Certaines vont même jusqu'à soupçonner la SMT de vouloir conserver son monopole, cette même SMT qui a réussi l'exploit de faire homologuer Next et Fox.

Contenus liés.