Télédéclaration: Le bug! | www.le360.ma

ع
securité informatique
© Copyright : DR

Télédéclaration: Le bug!

Par Ndiaye Mar Bassine le 11/02/2015 à 08h11

Kiosque360. De nombreuses entreprises n’ont pas encore réalisé l’investissement nécessaire pour basculer vers la télédéclaration. Faute d’avoir été sensibilisés, certains contribuables ignorent le caractère obligatoire. De plus, la certification électronique retarde le processus.

aA

Ce n’est finalement pas facile de faire basculer les contribuables à la télédéclaration. Selon le quotidien l’Economiste de mercredi 11 février, le passage à l’informatique pour la déclaration des principaux impôts n’est pas des plus évidents pour les contribuables. "Plusieurs structures sont aujourd’hui incapables de réaliser l’investissement nécessaire dans le matériel informatique", rappelle l’Economiste. Par ailleurs, même si "nul n’est censé ignorer la loi, aucune campagne de communication n’a été lancée, pour rappeler aux entreprises que le passage à la télédéclaration était devenue obligatoire". Ce manque de sensibilisation explique le retard pris par de nombreuses entreprises pour se mettre en conformité.

 

Certification peu évidente

Par ailleurs, de nombreux conseils et praticiens n’ont pas encore obtenu la certification électronique que doit délivrer Barid Al Maghrib, explique toujours le quotidien. Cela retarde d'autant le processus. En somme, on est loin d’être sorti de l’auberge. Mais, la loi est déjà en vigueur pour beaucoup d’entreprises de taille moyenne. Dès 2016, celles réalisant plus de 10 millions de dirhams de chiffre d’affaires devront s’y plier et en 2017, ce sont celles qui engrangent plus de 5 millions de revenus de s’y soumettre.

 

Le quotidien rappelle notamment que la télédéclaration a été lancée il y a cinq ans déjà, de manière graduelle. Elle ne concernait dans un premier temps que les entreprises réalisant un chiffre d’affaires supérieur à 100 millions de dirhams. Jusqu’ici elle s'appliquait à l’IS, aux droits de timbres, à la TVA, mais à partir de cette année l’impôt sur le revenu (IR) entre dans la gamme des prélèvements soumis à cet exercice.

Contenus liés.