Tourisme: la CNT ne retournera finalement pas à la CGEM | www.le360.ma

ع
Abdellatif Kabbaj

Abdellatif Kabbaj, président sortant de la CNT

© Copyright : DR

Tourisme: la CNT ne retournera finalement pas à la CGEM

Par Fayza Senhaji le 13/05/2018 à 20h02

Kiosque360. Lors d’une Assemblée générale plutôt houleuse, les membres de la Confédération nationale du tourisme ont finalement rejeté l’idée de retourner à la CGEM.

aA

C’est une Assemblée générale sous haute tension que celle qu’a tenue la Confédération nationale du tourisme (CNT), le 11 mai dernier. En effet, cette réunion a eu lieu dans un contexte de guerre intestine opposant plusieurs composantes de la Confédération. Dans son édition du lundi 14 mai, L’Economiste revient sur le sujet en précisant que c’est sous l’œil vigilant de deux huissiers de justice que l’Assemblée s’est réunie à Marrakech. Et d'ajouter que la CNT a préféré se prémunir de tout risque de contestation, d'autant que la question du retour de la CNT à la Confédération nationale des entreprises du Maroc (CGEM) ne fait vraiment pas l’unanimité parmi les professionnels du tourisme.

 

C’était d’ailleurs le principal sujet à l’ordre du jour. Et, finalement, les membres de la CNT ont été moins indécis que l’on n'aurait pu s'y attendre. 126 des 139 personnes présentes à l’Assemblée ont voté contre ce retour, de quoi conforter le président sortant de la CNT, Abdellatif Kabbaj, dans ses dires. «C’est comme si, une fois adulte et émancipé, on retournait vivre chez ses parents», a-t-il ainsi déclaré à propos de ce projet de retour au sein de la CGEM. Face aux protestations de certains membres, le bureau de la CNT a rappelé, durant cette réunion, les véritables raisons du malaise que vit, depuis quelques mois, la représentation des professionnels du tourisme.

 

Comme le rapporte L’Economiste, tout a commencé en juin 2017, lorsqu’un comité a été désigné pour présenter les réflexions de la Confédération concernant la vision 2020.  Le ministère de tutelle, après une étude polémique réalisée par le cabinet BCG, avait, à l’époque, recommandé ce retour de la CNT au sein de la CGEM. Le président de la Confédération, excédé par un contexte de gestion rendu particulièrement difficile par certains membres influents qui refusaient de payer leurs cotisations, avait fini par céder à la volonté de ces derniers de regagner le giron de la CGEM. La crise s’est alors installée, avant de s'apaiser lors du vote du 11 mai. Désormais, la CNT n’envisage plus un retour à la CGEM… Du moins pas tant que le nouveau président ne sera pas élu, ce qui devrait se faire le 12 juin prochain.