Tourisme: les Chinois font cap vers le royaume | www.le360.ma

ع
Maroc Chine 2016

Le roi Mohammed VI et le président XI Jinping, lors de la signature de la déclaration conjointe sur l'établissement d'un partenariat stratégique entre le Maroc et la Chine, mercredi 11 mai 2016 à Pékin

© Copyright : MAP

Tourisme: les Chinois font cap vers le royaume

Par Fayçal Ismaili le 04/08/2016 à 23h45

Kiosque360. Alors que le Maroc accueille en moyenne 2.000 Chinois par an, l'année 2016 a connu une évolution de 15% sur ce marché. Depuis la visite royale dans l'Empire du Milieu, les professionnels du tourisme marocain font les yeux doux aux Chinois et prévoient de nombreuses actions.

aA

Le Maroc accueillira-t-il plus de Chinois? En tout cas, le pays s'y attend, souligne Aujourd'hui le Maroc dans son édition du vendredi 5 août, puisque la suppression de visa pour les ressortissants chinois est effective depuis le 1er juin 2016.

 

Sur le terrain, les professionnels du secteur touristique, à Marrakech, confirment une présence accrue des touristes chinois. Selon le ministère du Tourisme, qui ne dispose  pas encore de statistiques fournies, 5.377 Chinois sont arrivés au Maroc à fin mai, soit une hausse de 15% par rapport aux cinq premiers mois de l'année précédente.

 

Et pour maintenir cette courbe positive, des actions sont prévues afin de promouvoir la destination Maroc en Chine. A Marrakech, une ligne aérienne pourrait être ouverte entre les deux pays. Les négociations sont déjà en cours. Cela devrait conforter les connexions de Qatar Airways sur Marrakech, vu que la compagnie qatarie dessert les pays asiatiques, dont la Chine.

 

En attendant, les professionnels marocains se dirigeront vers Canton, au sein de l'Empire du Milieu, pour prendre part au Salon GITI où un workshop et un séminaire sur le marché chinois seront dédiés aux professionnels marocains. En parallèle, un “éduqtour” sera organisé à destination des professionnels et médias chinois dans le royaume. Enfin, les représentants du Conseil régional du tourisme de la ville ocre se sont engagés à traduire tous leurs supports de communication en mandarin.