Tourisme: les professionnels toujours divisés, Mezouar se pose en médiateur | www.le360.ma

ع
Mezouar-Mekouar

Le binôme Salahedine Mezouar-Fayçal Mekouar

© Copyright : DR

Tourisme: les professionnels toujours divisés, Mezouar se pose en médiateur

Par Wadie El Mouden le 06/12/2018 à 14h16 (mise à jour le 06/12/2018 à 17h37)

Le binôme présidentiel de la CGEM, Mezouar-Mekouar a été mandaté «afin de poursuivre le dialogue et finaliser les termes d’un accord global, visant à rassembler l’ensemble de la famille du tourisme au sein de la CNT», peut-on lire dans un communiqué de la CGEM, diffusé ce jeudi 6 décembre.

aA

La décision a été actée lors d’une réunion des professionnels, le mercredi 5 décembre, en présence de la tutelle (le binôme Mohamed Sajid-Lamia Boutaleb), ainsi que Président de la CGEM, Salaheddine Mezouar. «Les participants ont convenu de la nécessité de fédérer le secteur, de dépasser les divergences actuelles et de rassembler l’ensemble des parties», poursuit le communiqué de la CGEM.

 

Tourisme: la CNT ne retournera finalement pas à la CGEM


La réunion de ce mercredi intervient cinq mois après la réélection de Abdellatif Kabbaj, et à laquelle cinq fédérations ou associations du secteur du tourisme ont été écartées, à savoir la Fédération nationale des agents de voyages du Maroc (FNAVM), l'Association nationale des investisseurs touristiques (ANIT), la Fédération nationale des loueurs de voitures (FLASCAM), la Fédération nationale des transporteurs touristiques (FNTT) et la Fédération nationale des restaurateurs (FNR).

 


Les cinq fédérations contestent la légalité des assemblées générales précédant l’assemblée élective du mois de juin. Autre point de divergence cruciale entre les parties, celui du statut de la CNT vis-à-vis de la CGEM. Les fédérations écartées veulent réintégrer les rangs de la Confédération patronale en tant que fédération interne. Mohammed Kabbaj, lui, veut préserver le statut de «Fédération externe» de la CNT.

 

Tourisme: reconfiguration de la CNT dans un contexte de crise

 

«Il n’est pas question de faire marche arrière. L’externalisation est déjà actée», insiste Mohamed Kabbaj, contacté par Le360. Le président du CNT qui revendique une représentation de 1900 hôteliers dit n’avoir aucune objection contre l’adhésion des cinq fédérations lors de l’élection du mois de juin. «Les portes de la CNT sont ouvertes, à condition d’être à jour de cotisation», précise Kabbaj. C’est à se demander si le mandat confié à Mezouar/Mekouar se limite à seulement pousser les opérateurs concernés à régulariser les arriérés de cotisations auprès de la CNT!