Tourisme: moins de croisiéristes dans les ports marocains | www.le360.ma

ع
croisière casablanca
© Copyright : DR

Tourisme: moins de croisiéristes dans les ports marocains

Par Younès Tantaoui le 28/01/2018 à 12h53 (mise à jour le 28/01/2018 à 13h21)

En difficulté tout au long de l'année, le secteur des croisières enregistre en 2017 une baisse de 34% de son activité, avec seulement 222.524 passagers.

aA

Comme il fallait s’y attendre, le secteur des croisières a clôturé l’année 2017 dans le rouge. D’après les données de l’Agence nationale des ports, le nombre de croisiéristes comptabilisés dans les ports gérés par l’agence a chuté de près de 34% en 2017, s’établissant à 222.524 passagers, au lieu de 339.027 enregistrés en 2016.

 

Cette contre-performance s’explique par la chute du trafic dans deux des trois principaux ports accueillant les bateaux de croisières, à savoir celui de Casablanca et celui de Tanger-Ville. Pour le premier, la baisse du nombre de croisiéristes a été de 37,8% au moment où le port de Tanger, qui fait pourtant de l’activité de croisière un pilier important de sa reconversion, enregistre une chute de 75,5% du nombre de croisiéristes.

 

Tourisme: voici pourquoi le secteur des croisières est en crise

 

Seul le port d’Agadir parvient à tirer son épingle du jeu, en drainant un trafic de 93.042 passagers, en hausse de 30% comparativement à 2016.

 

Globalement, malgré la baisse de l’activité de croisière, le trafic passager dans son ensemble a enregistré en 2017 une hausse de 7,3%. Ce sont plus de 2,4 millions de personnes qui sont entrées ou sorties du royaume via les différents ports gérés par l’ANP, dont 1,4 million via le port de Tanger-Ville.