Vidéo. Les défis du Maroc pour accelérer son développement, selon l'OCDE | www.le360.ma

ع
OCDE
© Copyright : DR

Vidéo. Les défis du Maroc pour accelérer son développement, selon l'OCDE

Par Younès Tantaoui le 12/07/2017 à 09h26

Le diagnostic élaboré par l'OCDE sur le Maroc et les politiques publiques qui y sont menées révèle trois défis majeurs que le royaume doit relever pour atteindre ses objectifs de développement.

aA

Saâd-Eddine El Othmani, chef du gouvernement, a présidé mardi 11 juillet le lancement de l’ «Examen», le premier volume du diagnostic de l’OCDE sur les politiques publiques et le développement socio-économique du Maroc.

 

Il identifie notamment trois leviers pour accélérer le développement du royaume. Il s’agit d’abord de combler les failles du système de formation des compétences et lever ensuite les blocages à l’émergence de secteurs compétitifs capables de tirer l’économie du pays à long terme. Il faudrait enfin répondre au besoin de mise en cohérence des politiques publiques.

 

 

 

Le diagnostic de l’OCDE a relevé que le Maroc souffre, entre autres, d’un retard important en termes d’accumulation de capital humain, qui pénalise la productivité du travail. La qualité de l’éducation constitue aussi une préoccupation majeure pour l’acquisition des compétences de base et la lutte contre l’analphabétisme qui touche 32% des marocains.

 

«Le Maroc pourrait capitaliser davantage sur ses atouts de compétitivité», peut-on lire dans un communiqué de l’OCDE sanctionnant la présentation de ce diagnostic. Ce dernier souligne que malgré une croissance soutenue de près de 5% par an et des succès notables dans certaines filières comme l’aéronautique et l’automobile, l’économie marocaine peine à faire émerger le développement de secteurs capables de jouer un rôle moteur pour la croissance économique et de générer de l’emploi.

 

Les experts de l’OCDE reviennent par ailleurs sur l’action publique qui, selon eux, gagnerait en efficacité si les différentes politiques publiques sectorielles étaient plus cohérentes entre elles, dans leurs objectifs et dans leur mise en œuvre. « En l’absence de document de politique générale du développement, la plupart des politiques sectorielles sont élaborées en silos avec des mécanismes de coordination parfois défaillants », est-il relevé dans le diagnostic.

 

C’est dire que les clés d’accélération du développement du Maroc sont bien clairs. L’OCDE a, en marge de la présentation de son étude, rappelé sa prédisposition à accompagner le Maroc afin de s’attaquer à ces contraintes.