Visite technique: 83 nouveaux centres ouvriront, au lieu des 200 prévus | www.le360.ma

ع
Visite Technique

Visite technique: 83 nouveaux centres ouvriront, au lieu des 200 prévus

Par Younès Tantaoui le 11/09/2016 à 12h00

Alors qu'il espérait couvrir 192 localités différentes grâce à l'appel à concurrence lancé il y a quelques mois, le ministère de l'Equipement, du transport et de la logistique devra se contenter de 83 nouveaux centres seulement, qui ne couvriront que le quart de l'objectif initial.

aA

Il y aura très bientôt 83 nouveaux centres de visite technique éparpillés dans plusieurs régions du Maroc. Le ministère de l’Equipement, du transport et de la logistique vient de terminer l’étude des dossiers techniques des offres reçues dans le cadre de l’appel à concurrence lancé il y a près de deux mois.

 

En tout, ce sont 249 dossiers qui ont été présentés au ministère, dont 168 ont été sélectionnés lors de la phase administrative. Selon le ministère, une première liste de 81 dossiers avait été exclue lors de l’étude des dossiers administratifs.


Finalement, sur les 168 restants, seuls 83 offres ont été retenues. «Les sociétés gagnantes de l’appel à concurrence seront informées dans les plus brefs délais pour compléter les procédures administratives et juridiques en vigueur», précise-t-on auprès du département de Aziz Rabbah.


Il est vrai que les 83 nouveaux centres de visite technique devraient apporter un réel soulagement dans les zones où ils seront implantés. Cependant, force est de constater que ce chiffre est loin des objectifs que se fixait la tutelle au départ. Il était prévu en effet que près de 200 nouveaux centres de visite technique voient le jour dans 192 localités différentes.

 

Finalement, le nombre de localités réellement couvertes par les dossiers retenus ne représente qu’une cinquantaine. Cela témoigne du manque d’attractivité de ce secteur chez les investisseurs potentiels qui préfèrent ouvrir de nouveaux centres dans les zones à forte densité, où il en existe déjà suffisament,  au lieu de couvrir de nouvelles localités où la demande est jugée moins forte.