Chirurgie esthétique: après le bistouri, vous n'êtes pas au bout de vos peines! | www.le360.ma

ع
Foodstyle et chirurgie
© Copyright : DR

Chirurgie esthétique: après le bistouri, vous n'êtes pas au bout de vos peines!

Par Zineb Ibnouzahir le 14/04/2018 à 19h09

De nos jours, au Maroc, la chirurgie esthétique a le vent en poupe. Liposuccion, abdominoplastie, implants fessiers… autant d’opérations devenues monnaie courante chez des patientes qui pensent souvent qu’après le bistouri, on peut s’abstenir des régimes alimentaires et sportifs. Grosse erreur!

aA

A chaque époque ses critères et canons de beauté. Il suffit aujourd’hui de suivre les pages Instagram des différents chirurgiens esthétiques de la place pour se rendre compte des tendances actuelles. Postérieurs à la Kim K., seins plantureux, taille de guêpe… Nombreuses sont celles qui souhaitent transformer leur corps pour correspondre à un certain idéal.

 

Pour d’autres en revanche, il s’agira de modifier une apparence marquée par les séquelles lourdes d’une maladie, d’une malformation ou d’effacer les traces d’une obésité passée.

 

Dans un cas comme dans l’autre, le bien-être physique et psychologique est l'élément déclencheur du passage à l’acte.

 

Toutefois, l’acte chirurgical en soi ne constitue qu’une première étape d’un processus de changement. Car après avoir sauté le pas de la liposuccion, de l’abdominoplastie ou des implants, encore faut-il mener à bien une période de convalescence plus ou moins longue. Pour être sûr de bien la vivre et de faire perdurer cette nouvelle silhouette, deux éléments majeurs: la nutrition et le sport.

 

«Pour moi l’un ne va pas sans l’autre, c’est inconditionnellement un couple complémentaire de notre vie», annonce Mouna Lahlou, coach nutrition et sport, qui nous aide à y voir plus clair.

 

A nouveau corps, nouvelles habitudes alimentaires!

 

Après une chirurgie esthétique reconstructrice, nous disposons toujours d’un temps de convalescence plus ou moins long en fonction de l’acte. Il faut donc profiter de ce temps pour réfléchir à une nouvelle hygiène de vie et notamment à de nouvelles habitudes alimentaires et sportives.

 

Ces nouvelles habitudes alimentaires vous permettront à la longue d’éviter une reprise pondérale toujours possible.

 

Pour débuter dans de bonnes dispositions, il faut vous préparer mentalement aux changements dans l’organisation de votre vie de famille, dans vos achats et dans la préparation de vos plats.

 

Parallèlement à cela, il faut commencer à penser à réveiller votre corps et le réhabituer à la pratique d’une activité sportive régulière.

 

Durant cette phase de convalescence, voici quelques conseils d’hygiène de vie:

·      Introduire plus de légumes dans vos plats. Il faut que cela devienne un réflexe.

·      Mesurer vos féculents, pensez au T dans votre assiette.

·      Apprenez à dégraisser vos viandes.

·      Ayez une portion de protéines le matin, le midi et le soir. Bien entendu, pas dans les mêmes proportions.

·      Eviter de consommer de la viande rouge plus de 2 fois par semaine et de préférence la consommer le midi pour éviter de faire travailler votre estomac et votre pancréas le soir. Vous éviterez ainsi les troubles du sommeil entre autres.

·      Apprenez à dîner 2h au moins avant votre coucher.

·      Boire de l’eau tout au long de la journée.

·      Pensez à l’adage: petit déjeuner de roi, déjeuner de prince et un dîner de pauvre.

·      Apprenez à manger en petite quantité, mais absolument de tout. Le corps a besoin de tous les nutriments.

·      Apprenez aussi à vous faire plaisir c’est important pour le moral et pour le corps.

 

Le sport, votre nouveau meilleur ami.

 

Après la phase de convalescence, on introduit le sport et de façon progressive. Il faut commencer par entraîner son cœur puis travailler ses abdos et son équilibre et enfin sa souplesse. Ce type de programme peut se faire sur 5 à 6 semaines, à raison de 3 fois par semaine.

 

Les effets d’une pratique sportive progressive et équilibrée entretiendront le bon fonctionnement articulaire et musculaire. Il faut savoir que le sport pratiqué progressivement et de façon équilibrée entretient le bon fonctionnement hormonal, une bonne défense du système immunitaire et agit sur le ralentissement du vieillissement. Sans compter l’oxygénation du cerveau et donc, cela vous rend plus créatif.

 

A propos de l'expert:

 

 

 

mouna lahlou
© Copyright : DR

 

 

Après des études d’ingénieur en agriculture en France, Mouna Lahlou suit une formation en diététique  et se spécialise dans le coaching en nutrition et sport. Son objectif premier? Accompagner des gens en surpoids dans leur quête de recherche de bien-être. Elle propose ainsi aux personnes qui font appel à ses services un suivi sportif et nutritionnel pour atteindre leurs objectifs au travers d’un suivi personnalisé tout en maintenant une motivation optimale.

 

Outre le coaching sportif, Mouna Lahlou propose également des plats confectionnés sur mesure en fonction des personnes et de leurs besoins spécifiques.

 

Pour en savoir plus:

www.facebook.com/super.fit.coaching