Le Couchsurfing au Maroc: avez-vous déjà dormi sur le canapé d’un parfait inconnu? | www.le360.ma

ع
couchsurfing
© Copyright : DR

Le Couchsurfing au Maroc: avez-vous déjà dormi sur le canapé d’un parfait inconnu?

Par Zineb Ibnouzahir le 05/04/2018 à 13h20

Le Couchsurfing est une tendance internationale qui compte de nombreux adhérents au Maroc. Le principe est simple et l’esprit ultra bon enfant: voyager et se loger gratuitement chez l’habitant, en dormant sur son canapé.

aA

Couchsurfing, autrement dit surfer sur les canapés. Une idée saugrenue, mais qui remporte pourtant un franc succès auprès de millions de voyageurs dans le monde qui souhaitent non seulement voyager à petit prix mais également rencontrer d’une autre manière la population locale.

 

La démarche se veut ultra "friendly" et dénote d’une bonne dose d’humanisme afin de célébrer les vraies valeurs du voyage. La plateforme www.couchsurfing.com compte de nombreux initiés au Maroc. Si en 2010, le réseau ne dénombrait que 3.628 Marocains prêts à jouer le rôle d’hôtes, à ce jour, elle en compte pas moins de 12.922 pour la seule ville de Marrakech et 9.779 à Rabat.

Secrets du Maroc: passez vos vacances dans une grotte à partir de 300 dirhams!

 

Pour prendre part à cette démarche, il faut s’inscrire  au préalable sur la plateforme dédiée afin de rejoindre le réseau mondial des Couchsurfers. Outre le fait de prêter son canapé, on peut tout aussi bien proposer ses services de guide ou partager un café en tout bien tout en honneur.

Le Maroc en 10 parcs naturels d’une beauté à couper le souffle

 

Le site propose également un agenda d’événements en conviant ses membres à y participer, de l’ascension du Toubkal à une bonne séance de rafting. Par ailleurs, l’espace forum se veut aussi lieu d’échanges permanents de bons plans entre membres. Besoin d’un canapé à Rabat, d’un covoiturage d’une ville à l’autre, de partager un thé un vendredi après-midi à Marrakech… Tout y passe.

 

Créé en 2004 aux Etats-Unis par Casey Fenton, ce site fonctionne sur le même principe que Facebook avec création d’un profil, photos du logement proposé, liste d’amis et recommandations. D’une part, on choisit qui on décide d’accueillir chez soi et d’autre part, le fait d’être accueilli chez quelqu’un ne constitue en rien une obligation de devoir lui rendre la pareille. Pas d’obligations ni de contraintes, la recette d’une formule gagnante!