Le petit guide du Marocain en Russie #1: Saint-Pétersbourg en 10 bons plans et astuces | www.le360.ma

ع
Saint petersbourg
© Copyright : DR

Le petit guide du Marocain en Russie #1: Saint-Pétersbourg en 10 bons plans et astuces

Par Zineb Ibnouzahir le 12/06/2018 à 15h45 (mise à jour le 12/06/2018 à 15h50)

Si vous faites partie des heureux supporteurs ayant obtenu les précieux sésames pour aller encourager notre équipe nationale dans les gradins du stade de Saint-Pétersbourg le 15 juin à 17h, cet article est pour vous! Voici un condensé de ce que vous devez absolument savoir.

aA

Il fait jour tout le temps, c’est normal?

Rassurez-vous, si vous guettez la nuit, vous risquez d’attendre encore longtemps. En effet, les mois de juin et juillet correspondent aux dénommées «nuits blanches». Aux alentours du solstice d’été, le soleil descend, mais ne se couche pas totalement.

 

Est-ce normal que les prix soient aussi élevés?

Malheureusement pour vous, votre séjour tombant pile-poil pendant les nuits blanches, la saison la plus courue par les touristes, votre séjour coûtera plus cher qu’à une autre période de l’année.

 

Comment faire pour ne pas exploser mon forfait téléphonique en roaming?

Bonne solution de rechange, les cabines téléphoniques qui foisonnent dans la ville. Celles-ci fonctionnent avec des cartes pour l’international ou pour les appels locaux, ces dernières étant toutefois plus difficiles à trouver. On se les procure dans les kiosques situés à proximité des stations de métro ou dans les boutiques téléphoniques. Le choix de carte étant très large, mieux vaut se faire aiguiller.

 

Est-ce que les pharmacies vendent les mêmes médicaments que chez nous?

La bonne nouvelle, c’est que la ville regorge de pharmacies, vous n’aurez donc aucun mal à en trouver. La moins bonne nouvelle c’est qu’il vaut mieux parler russe pour se faire comprendre et surtout se faire aider pour choisir parmi la multitude de médicaments à la vente dont un grand nombre sont allemands. Si vous ne parlez ni russe ni allemand… l’histoire s’avère un peu compliquée.

 

Je ne vois pas de stations de métro, c’est normal?

Si vous ne voyez pas de station à proximité de votre hôtel, apprêtez-vous à marcher longtemps. En effet, si le métro est de loin considéré comme le plus pratique des moyens de transport pour couvrir de grandes distances, les stations sont en revanche très éloignées les unes des autres… La distance séparant deux stations peut aller jusqu’à plus de 2 kilomètres. Autrement dit, vous n’avez pas intérêt à vous tromper de station. Autre mise en garde, méfiez-vous des stations qui portent plusieurs noms, jusqu’à 3 en fonction de la ligne desservie.

 
Existe-t-il un équivalent russe du grand taxi marocain?
 
Contre toute attente, la réponse est oui! Le taxi blanc bondé de passagers et qui ne connaît qu’un trajet fixe a un cousin éloigné russe à la différence près que la Mercedes, ou plus récemment le Lodgy, laissent place ici au minibus (blanc lui aussi) de 10 à 12 places. Le chauffeur se fait payer directement, comme chez nous, et ne soyez pas étonné que le prix soit un peu élevé que pour les trams, bus ou trolleys.

 

 

Comment faire la différence entre un taxi et une khattafa russe?
 
C’est une question sérieuse qui doit être posée, car oui, la Russie a aussi ses khattafas. Le taxi dit officiel se remarque à sa couleur jaune, son taximètre, sa lumière sur le toit et ses motifs en damiers. Les autres, les non officiels, ne possèdent pas de compteur. La course se négocie alors avec le chauffeur, en général moitié moins cher qu’une course officielle.

 

Peut-on manger sur le pouce, pas cher et dans la rue… comme à Casablanca?

Oui, oui et oui si on fait une pause casse-croûte dans les kiosques à blinis où on les prépare devant vous. Là-bas, considérez le blini comme le msemen local. Autrement dit, on ne le mange pas que le jour de l’an avec un bout de saumon.

 

Côté fast-food, où manger vite et local?

Le centre-ville regorge de cafétérias. On fait l’impasse sur la déco qui ne vaut pas le détour pour apprécier une cuisine locale, pas chère et servie à toute heure du jour, et parfois même de la nuit.

 

Pour les pourboires, ça se passe comment cette histoire?

Le service n’étant pas compris, on laisse donc 5 à 10% de l’addition au serveur à moins que l’établissement en question n’ait déjà prélevé la somme sur votre facture. Pensez à vérifier.

 

Je ne reste que quelques jours à Saint-Pétersbourg, que dois-je absolument faire et visiter?

Faire le touriste à la forteresse Pierre-et-Paul et pousser la visite à la cathédrale Saint-Pierre-et-Saint-Paul. Aiguiser ses connaissances en art en admirant les collections de peintures uniques du musée de l’Ermitage. Revivre l’espace d’un instant l’assassinat du célèbre Raspoutine au Palais Youssoupov. Embarquer pour une mini-croisière sur les canaux de Saint-Pétersbourg et une fois revenu sur la terre ferme, déambuler sur la fameuse Nevski prospekt. Amoureux de culture, partez à la recherche des lieux de vie des plus grands auteurs russes, faites-vous plaisir en vous rendant au théâtre Mariinski et finissez la journée en profitant des nuits blanches.