Les amandes d’abricots: l’aliment anti-cancer qui contient en fait du cyanure | www.le360.ma

ع
les amandes d'abricots
© Copyright : DR

Les amandes d’abricots: l’aliment anti-cancer qui contient en fait du cyanure

Par Leïla Driss le 31/07/2018 à 15h15

Un rapport de l’Agence de sécurité sanitaire en France vient de révéler que les amandes amères dans les noyaux d’abricot contiennent du cyanure, un poison hautement toxique.

aA

Selon ce récent rapport, 33 personnes ont présenté des symptômes d’intoxication au cyanure après l’ingestion d’amandes amères contenues dans les noyaux d’abricot entre 2012 et 2017.

 

On les consomme en confiture ou compléments alimentaires quand ce n’est pas pour leurs pseudo vertus anti-cancérigènes. Pourtant, celles-ci contiennent une importante quantité d’amygdaline, une molécule qui libère du cyanure pendant la digestion. «À faible dose, l’intoxication au cyanure peut provoquer des symptômes tels que fièvre, céphalées, nausées, insomnie, léthargie, douleurs articulaires et musculaires, chute de tension artérielle. À forte dose, l’intoxication peut conduire à des convulsions, des troubles respiratoires, une diminution de la fréquence cardiaque, une perte de connaissance, voire un coma», rappelle l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l'alimentation, de l'environnement et du travail (ANSES).

 

Dans 12% des cas, les amandes sont consommées pour les propriétés anti-cancer qu’on leur prête, sans pour autant que celles-ci soient avérées. Bien que l’amygdaline contenue dans ces amandes ait été nommée vitamine B17 dans les années 50, les toxicologues et médecins d’aujourd’hui s’accordent tous à dénoncer cette appellation qui prête à confusion.

 

Les pseudo vertus de ces amandes sont toutefois vantées sur de nombreux sites qui recommandent leur consommation à forte dose afin de réduire les tumeurs cancéreuses. Le rapport de l’ANSES dénonce ainsi au passage certaines prescriptions trouvées sur le Web recommandant des prises «pouvant aller de 10 amandes par jour en prévention à 60 amandes pour les personnes atteintes d’un cancer».

 

En cherchant ainsi à guérir leur cancer, les personnes s’exposent à une intoxication au cyanure. L’Agence européenne de sécurité des aliments estime qu’il ne faut pas dépasser 1 à 3 amandes par jour pour des adultes et la moitié d’une petite amande par jour pour un enfant.

 

Toutefois, il n’est pas question pour autant de se priver d’abricots. L’amande se trouvant à l’intérieur du noyau et n’étant pas en contact avec le fruit, il n’y a aucun risque à en consommer.